17 Avril 2017

Coopération spatiale entre la France et l’Australie - Succès de la campagne ballons « Austral 2017 » - Des pistes prometteuses de coopération en vue

Les trois vols de ballons stratosphériques de la campagne « Austral 2017 » du CNES ont été parfaitement réussis, engrangeant de précieuses données scientifiques liées au climat, à l’astronomie et à la technologie. Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, s’est rendu sur la base de lancement d’Alice Springs pour féliciter les équipes du CNES et des laboratoires scientifiques. Il a ensuite rencontré plusieurs responsables du secteur spatial australien, dans la perspective du 68ème IAC (International Astronautical Congress) qui se tiendra à Adélaïde en septembre.

L’accord concernant la campagne « Austral 2017 » a été signé en 2016 à Sydney entre le CNES et le CSIRO qui opère la base de lancement d’Alice Springs. La campagne démarrée au mois de mars, dont l’objectif était de recueillir des données scientifiques accessibles uniquement depuis l’hémisphère Sud, comprenait trois vols de ballons, les missions CLIMAT et CARMEN/CASOLBA pour l’observation de la Terre et la technologie et la mission d’astronomie PILOT, destinée à cartographier le champ magnétique de la Voie Lactée et à comprendre les propriétés magnétiques de la poussière interstellaire.

CLIMAT a été lancé le 3 avril pour étudier la chimie et la physique de l’atmosphère. CARMEN-CASOLBA, mission conjointe CNES-ESA, emportait plusieurs instruments scientifiques canadiens et américains ; lancée le 9 avril, elle a permis d’étalonner en conditions quasi-spatiales les cellules solaires de futurs satellites. PILOT, d’une masse au décollage de plus d’une tonne et disposant d’un miroir primaire d’un mètre de diamètre, a été lancé le 15 avril et s’est élevé à 40 kilomètres d’altitude sous son ballon qui, à cette altitude, a atteint un diamètre de plus de 100 mètres. Tous les instruments des trois missions ont été récupérés et ont permis de recueillir d’excellents résultats scientifiques et technologiques.

Jean-Yves Le Gall s’est ensuite rendu à Adélaïde, qui accueillera du 25 au 29 septembre, le 68ème IAC. Cet événement de portée mondiale, placera l’Australie au centre de la communauté spatiale internationale, alors que ce pays a engagé une réflexion pour renforcer ses capacités spatiales. A cet égard, les contacts récents entre le CNES et les acteurs du spatial australien, ont permis d’identifier plusieurs pistes de coopération particulièrement prometteuses.
Invité à délivrer une « Distinguished Lecture » à l’Université d’Adélaïde, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « En accueillant le 68ème IAC, l’Australie deviendra pour une semaine le centre de notre galaxie. Les relations spatiales franco-australiennes n’ont jamais été aussi fortes. Le succès de la campagne « Austral 2017 » et de la mission emblématique PILOT, qui a utilisé un ballon d’une taille telle qu’il pourrait contenir Notre-Dame de Paris, a prouvé une fois de plus la parfaite maîtrise par le CNES de ces opérations complexes et la qualité de notre coopération avec l’Australie. Ce partenariat, que nous allons à présent diversifier, est très prometteur et nous permettra d’inventer l’espace de demain avec nos amis australiens ! »

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39    pascale.bresson@cnes.fr
Fabienne Lissak    Tél. 01 44 76 78 37    fabienne.lissak@cnes.fr
Secrétariat presse    Tél. 01 44 76 76 88    cnes-presse@cnes.fr