25 Juillet 2016

Coopération spatiale entre la France et le Japon : Rencontre à Tokyo du CNES et de ses partenaires japonais - Préparation du volet Climat de l’IAC 2016 à Guadalajara

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a rencontré vendredi 22 juillet à Tokyo, ses partenaires japonais : son homologue Naoki Okumura, Président de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency), Saku Tsuneta, Directeur général de l’ISAS (Institute of Space and Astronautical Science), Shuzo Takada, Directeur général du National Space Policy Secretariat au Cabinet Office et Masaaki Tanaka, Directeur général du Research and Development Bureau du MEXT (Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology).

Les échanges entre le CNES et les entités spatiales japonaises sont très nombreux, le Japon étant l’un des partenaires privilégiés de la France dans le domaine spatial. Ainsi, depuis la réunion bilatérale CNES-JAXA d’octobre 2015, qui a conduit à la signature d’un nouvel accord de coopération en présence des Premiers ministres français et japonais, le premier semestre 2016 a été marqué par plusieurs événements majeurs et notamment la première réunion du Dialogue spatial franco-japonais, au mois de mars.

C’est dans ce contexte particulièrement porteur que Jean-Yves Le Gall a présenté à ses interlocuteurs les avancées des programmes du CNES, déclinées à partir de son Contrat d’Objectifs et de Performance « Innovation & Inspiration » et les échéances à venir d’ici la fin de l’année, avec la mise en œuvre des décisions de la COP 21, qui sera présentée à l’IAC 2016 à Guadalajara et à la COP 22 à Marrakech, le départ pour la station spatiale internationale du 10ème spationaute français, Thomas Pesquet et la réunion au niveau ministériel du Conseil de l’Agence spatiale européenne, à Lucerne.

Ont aussi été discutées les prochaines étapes de la coopération spatiale franco-japonaise :
·    La lutte contre le changement climatique, dans lequel le Japon avec son satellite GOSAT et la France avec les programmes MicroCarb et Merlin, sont particulièrement engagés.
·    L’exploration, avec les missions Hayabusa-2 et son atterrisseur Mascot dérivé de Philae, qui va se poser sur un astéroïde, BepiColombo pour l’étude de Mercure et un intérêt partagé pour l’exploration de Mars et de ses satellites, avec le projet japonais MMX.
·    Les lanceurs à bas coût et potentiellement réutilisables, un sujet que les deux pays ont décidé d’étudier conjointement et qui pourrait conduire à la réalisation commune d’un démonstrateur à échelle réduite.

A aussi été évoqué le rôle des satellites pour le développement durable de l’Afrique et de l’Asie du Sud-Est, dans le cadre du plan franco-japonais pour le développement durable, la santé et la sécurité en Afrique, endossé par les Premiers ministres français et japonais en octobre 2015.

A l’issue de ces réunions, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je tiens à remercier tous nos partenaires japonais, avec qui nous menons, sur de multiples sujets, une coopération des plus efficaces, résolument tournée vers l’avenir. Qu’il s’agisse de la lutte contre le changement climatique, de programmes d’exploration toujours plus spectaculaires ou des lanceurs du futur, la coopération avec le Japon est plus que jamais à la pointe de l’innovation. »

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39    pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr