25 Mai 2016

CoopĂ©ration spatiale entre la France et le Maroc : suivi de l’accord-cadre CNES-CRERS-CRTS et mise en Ɠuvre de la DĂ©claration de New Delhi

Jean-Yves Le Gall, PrĂ©sident du CNES, s’est rendu le mardi 24 mai Ă  Rabat Ă  l’invitation d’Abdellatif Loudiyi, Ministre dĂ©lĂ©guĂ© auprĂšs du chef du gouvernement marocain, chargĂ© de l’administration de la dĂ©fense nationale et Ă  ce titre, des affaires spatiales. La rĂ©union Ă  laquelle ont participĂ© Zakaria Moudden, Directeur du CRERS (Centre Royal d’Etudes et de Recherche Spatiale) et Driss El Hadani, Directeur du CRTS (Centre Royal de TĂ©lĂ©dĂ©tection Spatiale), a permis de faire le point sur les suites de l’accord-cadre signĂ© le 28 mai 2015 Ă  Matignon et sur la mise en Ɠuvre de la DĂ©claration de New Delhi, dans la perspective de la COP22 qui se tiendra au mois de novembre Ă  Marrakech.

Les liens entre la France et le Maroc dans le domaine spatial, se sont trĂšs fortement dĂ©veloppĂ©s ces derniĂšres annĂ©es, comme en tĂ©moigne l’accord-cadre signĂ© entre le CNES, le CRERS (Centre Royal d’Etudes et de Recherche Spatiale) et le CRTS (Centre Royal de TĂ©lĂ©dĂ©tection Spatiale), le 28 mai 2015 Ă  Matignon, en prĂ©sence du Premier ministre Manuel Valls et de son homologue marocain Abdelilah Benkirane. Cet accord-cadre a permis d’instaurer une coopĂ©ration bilatĂ©rale dans diffĂ©rents domaines de l’exploration et de l’utilisation de l’espace et de dĂ©finir un cadre juridique pour les futurs accords spĂ©cifiques qui seront conclus entre le CNES et les instances spatiales marocaines.

C’est ainsi qu’au cours de l’annĂ©e Ă©coulĂ©e, la coopĂ©ration entre les deux pays a donnĂ© lieu Ă  deux sĂ©minaires, le premier en septembre 2015 Ă  Rabat, sur l’utilisation de l’imagerie spatiale pour les applications et le second en mars dernier Ă  Toulouse, sur les ressources en eau, l’agriculture, l’ocĂ©anographie et le littoral. Les sujets Ă©voquĂ©s lors de ces rencontres Ă©taient Ă  dessein trĂšs liĂ©s aux problĂ©matiques de la lutte contre le rĂ©chauffement climatique, puisque le Maroc organise du 7 au 18 novembre Ă  Marrakech, la 22Ăšme Ă©dition de la ConfĂ©rence des Parties sur le Changement climatique, la COP22.

A cet Ă©gard, la rĂ©union de Rabat a permis de faire le point sur ces sujets, quelques jours aprĂšs l’entrĂ©e en vigueur de la DĂ©claration de New Delhi, qui concrĂ©tise l’engagement des agences spatiales du monde entier de mettre en Ɠuvre les dĂ©cisions de la COP21, concernant en particulier la mesure rĂ©gionale des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. L’idĂ©e est que les agences spatiales se rĂ©unissent pĂ©riodiquement pour suivre et coordonner les suites du volet spatial de l’accord obtenu Ă  la COP21.

A l’issue de cette rĂ©union, Jean-Yves Le Gall a dĂ©clarĂ© « Notre coopĂ©ration spatiale avec le Maroc a connu au cours des derniers mois des avancĂ©es remarquables, Ă  la suite de la mise en Ɠuvre de l’accord-cadre signĂ© Ă  Matignon il y a un an. Cette coopĂ©ration va s’amplifier alors que l’entrĂ©e en vigueur de la DĂ©claration de New Delhi, consĂ©quence du succĂšs de la COP21, va permettre des avancĂ©es fondamentales pour la prĂ©paration du volet spatial de la COP22. »

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr