25 Mai 2016

Coopération spatiale entre la France et le Maroc : suivi de l’accord-cadre CNES-CRERS-CRTS et mise en œuvre de la Déclaration de New Delhi

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, s’est rendu le mardi 24 mai à Rabat à l’invitation d’Abdellatif Loudiyi, Ministre délégué auprès du chef du gouvernement marocain, chargé de l’administration de la défense nationale et à ce titre, des affaires spatiales. La réunion à laquelle ont participé Zakaria Moudden, Directeur du CRERS (Centre Royal d’Etudes et de Recherche Spatiale) et Driss El Hadani, Directeur du CRTS (Centre Royal de Télédétection Spatiale), a permis de faire le point sur les suites de l’accord-cadre signé le 28 mai 2015 à Matignon et sur la mise en œuvre de la Déclaration de New Delhi, dans la perspective de la COP22 qui se tiendra au mois de novembre à Marrakech.

Les liens entre la France et le Maroc dans le domaine spatial, se sont très fortement développés ces dernières années, comme en témoigne l’accord-cadre signé entre le CNES, le CRERS (Centre Royal d’Etudes et de Recherche Spatiale) et le CRTS (Centre Royal de Télédétection Spatiale), le 28 mai 2015 à Matignon, en présence du Premier ministre Manuel Valls et de son homologue marocain Abdelilah Benkirane. Cet accord-cadre a permis d’instaurer une coopération bilatérale dans différents domaines de l’exploration et de l’utilisation de l’espace et de définir un cadre juridique pour les futurs accords spécifiques qui seront conclus entre le CNES et les instances spatiales marocaines.

C’est ainsi qu’au cours de l’année écoulée, la coopération entre les deux pays a donné lieu à deux séminaires, le premier en septembre 2015 à Rabat, sur l’utilisation de l’imagerie spatiale pour les applications et le second en mars dernier à Toulouse, sur les ressources en eau, l’agriculture, l’océanographie et le littoral. Les sujets évoqués lors de ces rencontres étaient à dessein très liés aux problématiques de la lutte contre le réchauffement climatique, puisque le Maroc organise du 7 au 18 novembre à Marrakech, la 22ème édition de la Conférence des Parties sur le Changement climatique, la COP22.

A cet égard, la réunion de Rabat a permis de faire le point sur ces sujets, quelques jours après l’entrée en vigueur de la Déclaration de New Delhi, qui concrétise l’engagement des agences spatiales du monde entier de mettre en œuvre les décisions de la COP21, concernant en particulier la mesure régionale des émissions de gaz à effet de serre. L’idée est que les agences spatiales se réunissent périodiquement pour suivre et coordonner les suites du volet spatial de l’accord obtenu à la COP21.

A l’issue de cette réunion, Jean-Yves Le Gall a déclaré « Notre coopération spatiale avec le Maroc a connu au cours des derniers mois des avancées remarquables, à la suite de la mise en œuvre de l’accord-cadre signé à Matignon il y a un an. Cette coopération va s’amplifier alors que l’entrée en vigueur de la Déclaration de New Delhi, conséquence du succès de la COP21, va permettre des avancées fondamentales pour la préparation du volet spatial de la COP22. »

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr