11 FĂ©vrier 2016

Coopération spatiale entre la France et le Mexique - Point d’avancement à l’occasion de la réunion du Conseil Stratégique Franco-Mexicain

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, s’est rendu le mercredi 10 février à Mexico pour participer à la réunion du Conseil Stratégique Franco-Mexicain et effectuer un point d’avancement de la coopération spatiale entre la France et le Mexique. Celle-ci a donné lieu à un accord-cadre signé en avril 2014 à Mexico, dont la mise en œuvre a été particulièrement rapide et a contribué au succès de la réunion des chefs d’agences spatiales de septembre 2015 au cours de laquelle a été approuvée la Déclaration de Mexico, qui constitue le volet spatial de la COP21.

Le Conseil Stratégique Franco-Mexicain est un outil de réflexion et de travail, au service des relations franco-mexicaines, qui a pour mission d’élaborer des propositions et des projets visant à renforcer la coopération bilatérale. Actuellement composé de 27 personnalités françaises et mexicaines, il est co-présidé du côté mexicain par Jorge Castañeda Gutman, ancien Ministre des Affaires Étrangères et du côté français par Philippe Faure, ancien Ambassadeur de France au Mexique.

Pour le volet spatial, les relations franco-mexicaines s’articulent entre le CNES et l’AEM, l’agence spatiale mexicaine et c’est dans ce cadre que Jean-Yves Le Gall et Francisco Javier Mendieta Jiménez, Directeur Général de l’AEM, ont signé l’accord-cadre d’avril 2014, lors de la visite d’Etat du Président de la République au Mexique. A la suite de cette signature, les liens se sont vite développés entre les deux agences, comme en témoignent la signature, fin 2014, d’un accord de coopération spécifique et celle, en juillet 2015, d’un accord relatif à l’étude de l’environnement, du climat et des océans. En septembre 2015, les excellentes relations entre le CNES et l’AEM ont permis, grâce à un long travail de préparation, notamment lors d’une réunion organisée par le CNES au Salon du Bourget, de réunir les chefs d’agences spatiales du monde entier. De cette réunion a émané la Déclaration de Mexico, sur l’apport du spatial à l’étude du changement climatique et le suivi des catastrophes naturelles. Adoptée à l’unanimité, elle représente l’acte fondateur du volet spatial de la COP21.

La réunion de Mexico a permis de faire un point d’avancement de l’accord de coopération entre le CNES et l’AEM. En effet, entre autres projets, doit avoir lieu au Mexique au mois de mars, un atelier de formation « Espace et mer », destiné aux utilisateurs de données issues des satellites dédiés à l’observation des océans. Autre sujet à l’ordre du jour, l’installation au Mexique d’un télescope dans le cadre de la mission franco-chinoise d’astronomie SVOM ainsi que d’antennes pour le réseau GNSS.

A l’issue de cette rencontre, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je constate avec plaisir, une nouvelle fois, la vitalité du secteur spatial mexicain et les ambitions qu’il nourrit. Depuis la signature de notre accord-cadre en avril 2014, nos réalisations communes progressent, tant sur le plan industriel que scientifique. Je tiens une nouvelle fois à féliciter notre partenaire, l’AEM, pour son rôle central dans le volet spatial de la COP21 et la mobilisation réussie, avec le CNES, de l’ensemble de la communauté spatiale internationale autour du changement climatique. Notre rôle est aujourd’hui plus que jamais central, puisqu’il nous faut maintenant contribuer à la mise en œuvre des décisions de la COP21, afin d’accompagner la mise en application concrète des engagements pris par les Etats. »

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr