10 Juin 2016

Coopération spatiale entre la France et les Etats-Unis La mission CALIPSO est en orbite depuis 10 ans !

Le CNES et ses partenaires, la NASA et les laboratoires impliqués, ont célébré les 10 ans de CALIPSO, une mission clé, véritable symbole de la réussite de la coopération spatiale franco-américaine. 10 ans après son lancement, CALIPSO continue de scruter l’atmosphère, une activité des plus actuelles, à l’heure où les problématiques climatiques sont à l’avant-poste du secteur spatial.

1.650 articles dans les plus grandes revues internationales, une moisson de données, inestimable pour la communauté scientifique mondiale, 5,7 milliards de mesures effectuées avec la télédétection par laser et tout cela en 10 ans d’exploitation, pour une mission qui devait à l’origine durer trois ans. CALIPSO est bel et bien la mission de tous les superlatifs, mais au-delà du pur aspect scientifique, elle est aussi l’emblème, avec les missions Jason, d’une coopération sans équivalent entre la France et les Etats-Unis, qui ne cesse jamais de surprendre. La meilleure démonstration en est une nouvelle prolongation possible de la mission, pour la période 2018-2019.

Nombreuses sont les célébrations entre les deux pays dans le domaine spatial, mais rares sont celles ayant trait à une mission aussi symbolique. C’est pour cette raison qu’étaient réunis, à la Maison des Océans à Paris, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, Michael Frielich, Directeur de la Division Sciences de la Terre à la NASA, Pascale Delecluse, Directrice du CNRS-INSU et Hervé Le Treut, Directeur de l’IPSL (Institut Pierre-Simon Laplace). Tous étaient présents pour célébrer l’excellence de la coopération franco-américaine autour de CALIPSO, de son exploitation, de ses résultats au sein de la constellation A-Train et de son avenir, avec les programmes EarthCARE ou MESCAL. Dans un cadre plus large, c’est le climat et son étude qui étaient placés au centre des échanges, au lendemain de la COP21, qui a vu son texte adopté, aux Nations Unies, à New-York, le 22 avril. C’est pour cette raison que des messages forts ont été passés, sur la nécessité de prolonger ces efforts, pour pouvoir continuer à en apprendre plus sur le climat et son fonctionnement et se projeter vers l’avenir, en développant une nouvelle série d’outils satellitaires, capables de collecter, sur les prochaines décennies, des informations sur l’atmosphère. A court terme, la réponse est la mission EarthCARE de l’ESA, dont le lancement est prévu fin 2018, mais la communauté scientifique travaille déjà sur le plus long terme, grâce aux acquis de la coopération autour de CALIPSO.

Lors de son discours d’ouverture, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Qui aurait pu dire, il y a 10 ans, que l’on se retrouverait aujourd’hui, avec nos amis de la NASA, pour fêter les 10 ans de la mission CALIPSO, initialement prévue pour une durée de trois ans ? Cette surprise est à l’image d’une coopération franco-américaine qui, depuis le début de l’ère spatiale, repousse les limites de notre secteur et force le respect par la qualité de ses réalisations. La suite de l’histoire, nous l’écrivons chaque jour et le grand gagnant en est le climat, au lendemain de la COP21 et de la Déclaration de New Delhi. A nous de continuer à innover, avec nos partenaires américains et toutes les autres nations, pour lutter contre le réchauffement climatique. » 

_____
Contacts
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet Tél. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr