14 Septembre 2009

Le satellite de suivi du climat SMOS partira pour sa base de lancement mercredi


Le satellite SMOS, qui va permettre de mieux comprendre le changement climatique, partira de l’établissement cannois de Thalès Alenia Space le 16 Septembre 2009, pour la base de lancement de Plesetsk en Russie en vue de son lancement prévu le 2 Novembre 2009.

La mission SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity) est un programme commun d’Observation de la Terre, proposée par le CESBIO (Centre d’Etudes Spatiales de la BIOsphère) et développée par l’ESA (Agence Spatiale Européenne), le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) et le CDTI (Centre espagnol pour le développement technologique et industriel).

L’objectif de cette mission est de fournir les premières cartes de l’humidité des sols et de la salinité des océans, qui sont deux variables clés du suivi du climat. Ces données permettront aux scientifiques d’étudier le cycle de l’eau, afin de mieux comprendre le changement climatique et d’améliorer les prévisions météorologiques.

Le satellite SMOS est une véritable première. Il est constitué d’une plateforme Protéus fabriquée par Thalès Alenia Space, et d’un radiomètre interféromètrique en bande L fourni par EADS CASA. C’est la première fois qu’est conçu un radiomètre d’une telle sensibilité, capable d’assurer une surveillance globale et régulière de la Terre, avec la restitution de ces paramètres géophysiques.

SMOS sera lancé le 2 Novembre depuis le cosmodrome de Plesetsk (Russie) par un lanceur Rockot, commercialisé par la société russe Eurockot Launch Services.

Cette mission témoigne d’une coopération Européenne réussie pour l’étude de la machine climatique, entre les différents partenaires impliqués : Agences spatiales, scientifiques et industriels.

Service de presse du CNES - 01 44 76 74 04 – cnes-presse@cnes.fr

www.cnes.fr