18 Décembre 2009

Succès du lancement du satellite d'observation HELIOS 2B

SUCCES DU 49ème LANCEMENT D'UNE ARIANE 5 : FESTIVAL POUR LE CNES, CONCEPTEUR DE LA FAMILLE ARIANE, DE LA BASE SPATIALE DE GUYANE ET DE LA FAMILLE HELIOS.

Le 18 décembre 2009, à 17h26 (heure de Paris), le lanceur Ariane 5 a réussi le lancement, depuis la Base Spatiale du CNES, Port Spatial de l’Europe, en Guyane Française, du satellite militaire d’Observation de la Terre HELIOS 2B, dont le CNES assure la mise à poste, la mise en conditions opérationnelles et le pilotage en orbite. Cette nouvelle réussite couronne le trentième anniversaire de la fusée Ariane, qui compte désormais 193 lancements à son actif.

Yannick d’Escatha, le Président du CNES, a profité de cette occasion pour « remercier et féliciter chaleureusement toutes les équipes du CNES, Direction des Lanceurs, Centre Spatial de Toulouse et Centre Spatial Guyanais, ainsi que les équipes de l’ESA, d’Arianespace, d’Astrium et de tous les industriels, pour ce nouveau lancement couronné de succès.Nous avons pu constater aujourd’hui une nouvelle fois la qualité de la conception et la fiabilité d’Ariane 5, sa maturité technique et opérationnelle, et la performance de la collaboration entre les équipes de l'ESA, d'Arianespace et des industriels, une nouvelle fois synonyme de succès collectif. »
Le Président du CNES a insisté sur le fait « qu'Ariane 5 a su s’imposer comme le lanceur européen de référence, assurant à ses utilisateurs un service de qualité, et apportant à l'Europe la garantie d’accès à l’espace dont elle a besoin pour mener à bien les ambitions de sa politique spatiale. Ce succès est aussi la plus belle manière de célébrer 30 années d’innovation, de rêve et de technique, à quelques jours de l’anniversaire mythique du lanceur Ariane ».

Yannick d’Escatha a aussi tenu à rendre hommage à la Direction Générale de l’Armement DGA, à la féliciter pour ce succès et à la remercier pour sa confiance. Il a également remercié et félicité les industriels partenaires du satellite.

Après la séparation, les équipes du CNES à Toulouse ont immédiatement pris en charge les manœuvres du satellite pour le positionner sur son orbite finale polaire héliosynchrone, et s’assurer de son bon fonctionnement avant de le déclarer opérationnel.

Pendant les trois prochains mois de la recette en vol, le CNES va effectuer de nombreuses manœuvres et tests pour vérifier le bon fonctionnement du satellite et des systèmes bord et sol. Au cours des trois mois suivants, le CNES va s’assurer de la bonne performance des instruments de prise de vue et de la qualité des images produites. Le satellite sera ensuite déclaré opérationnel et livré au Ministère de la Défense et aux utilisateurs. 

Le rôle du CNES ne s’arrêtera cependant pas là. En effet, le CNES est chargé par le Ministère de la Défense du pilotage en orbite de la constellation Hélios. Tout au long de la durée de vie des satellites, le Centre de Mise et Maintien à Poste du CNES à Toulouse est chargé de relayer chaque jour vers les satellites la programmation demandée par les utilisateurs. Le CNES assure également le maintien en conditions opérationnelles de l’ensemble du système HELIOS.

Le satellite HELIOS 2B a été conçu par le CNES, qui a également développé la filière civile de satellites d’observation SPOT, pour répondre aux besoins des ministères de la défense français, belge, espagnol, italien et grec. En tant que maître d’ouvrage du programme opérationnel complet, la DGA a délégué au CNES la maîtrise d’ouvrage de la composante spatiale, et la maîtrise d’œuvre du segment sol de contrôle du satellite. Construit sous maîtrise d’œuvre industrielle d’EADS Astrium qui a également fourni l’instrument moyenne résolution, l’instrument haute résolution ayant été fourni par Thales Alenia Space, le satellite HELIOS 2B aura une durée de vie minimale de 5 ans. Il permettra d’optimiser le système Hélios, déjà assuré par les satellites HELIOS 1A et 2A toujours en fonctionnement, pérennisant ainsi la capacité d’observation spatiale militaire.

Contacts presse CNES : 

Gwenaëlle Verpeaux Tel. 01 44 76 74 04 – gwenaelle.verpeaux@cnes.fr
Julien Watelet Tel. 01 44 76 78 37 – julien.watelet@cnes.fr

www.cnes.fr/presse