17 Décembre 2010

Engagement des projets TARANIS ET CFOSAT par le CNES

LE CNES ENGAGE DEUX NOUVELLES MISSIONS SPATIALES AU SERVICE DE LA SCIENCE

Le Conseil d’Administration du CNES (l’agence spatiale française) a approuvé l’engagement de la réalisation des projets TARANIS (exploration de l’Univers) et CFOSAT (observation de la Terre). Les lancements sont prévus respectivement en 2016 et 2015.

TARANIS est un microsatellite de 185 kg de la filière Myriade dédié à l'étude des transferts impulsifs d'énergie entre l'atmosphère et l'environnement spatial de la Terre, qui sont observés au-dessus des orages. Ces transferts se manifestent par d’intenses émissions lumineuses de moins d’une seconde, dénommées « sprites » et « elfes », et par des bouffées de rayons X et gamma. TARANIS sera placé sur une orbite quasi-héliosynchrone à 700 km d’altitude, les 7 instruments de la charge utile seront dirigés vers la Terre et permettront d’obtenir des images de ces phénomènes, de mesurer les champs électrique et magnétique et les courants d’électrons, et de détecter les émissions X et gamma.

Le CNES, maître d’ouvrage de la mission, est responsable du système TARANIS (intégration de la charge utile, de la plateforme et du satellite ainsi que des essais associés), ainsi que des opérations du satellite.

La responsabilité scientifique de la mission est assurée par l’investigateur principal, Jean-Louis Pinçon du LP2CE à Orléans (CNRS/INSU et Université d’Orléans), assisté par Elisabeth Blanc du CEA. Le LPC2E assure la maîtrise d'œuvre du développement de la charge utile scientifique et du Centre de Mission Scientifique TARANIS. Les autres laboratoires français responsables d’expériences scientifiques sont le CESR à Toulouse (CNRS/INSU/Université Paul Sabatier/Observatoire Midi Pyrénées), le LATMOS à Guyancourt (CNRS/INSU/Université St Quentin en Yvelines/Université Pierre et Marie Curie/Institut Pierre Simon Laplace) et l’APC à Paris (CNRS/INSP3/Université Denis Diderot). Des instituts du Japon, des Etats-Unis, de Pologne et de République Tchèque ont également contribué à ces expériences scientifiques.

La mission CFOSAT (China-France Oceanography SATellite) est une mission de coopération entre la CNSA (Agence spatiale chinoise) et le CNES, dédiée à l'observation globale des océans à des fins scientifiques et pré opérationnelles, qui permettra une mesure globale et répétitive de l’état des vagues (distribution en longueur d’onde et en direction, vent de surface) à la surface des océans et un suivi climatologique des états de mer à l'échelle globale. Les données seront utilisées par la communauté de recherche (CNRS, IFREMER) et les agences météorologiques en charge de la prévision d’état de mer, ou de la prévision de l’océan physique (en France : Météo-France et Mercator-Océan). La responsabilité scientifique est co-assurée par les investigateurs principaux français (Danièle Hauser, LATMOS, Guyancourt) et chinois (Liu Jianqiang, NSOAS, Pékin).

Ce programme a fait l’objet d’un Memorandum of Understanding (MoU) entre le CNES et la CNSA, signé en octobre 2006 en présence des Chefs d’Etat français et chinois. La CNSA fournira le satellite ainsi que l’instrument SCAT de mesure du vent, tandis que le CNES fournira l’instrument SWIM destiné à la mesure des propriétés physiques des vagues. Le satellite devrait être mis en orbite en 2015 par un lanceur chinois, et les données seront reçues par des stations chinoises et françaises.

Contacts presse CNES :

Gwenaëlle Verpeaux - Tel. 01 44 76 74 04 – gwenaelle.verpeaux@cnes.fr  
Julien Watelet - Tel. 01 44 76 78 37 – julien.watelet@cnes.fr  

www.cnes.fr/presse