1 Septembre 2011

Le CNES aux Journées Européennes du Patrimoine

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011 – Journées européennes du patrimoine
L’Observatoire de l’Espace du CNES présente "Les compagnons de l’Espace"


À l’occasion de la 28ème édition des Journées européennes du patrimoine, organisée par le ministère de la Culture et de la Communication sur le thème « Le voyage du patrimoine », l’Observatoire de l’Espace, pôle culturel du CNES (l’agence spatiale française), propose une exposition intitulée Les compagnons de l’Espace. Pour la 9ème année consécutive, le CNES ouvrira ses portes le samedi 17 et le dimanche 18 septembre 2011 de 11h à 19h. Le public y découvrira d’étonnantes pièces originales issues du patrimoine culturel de l’Espace et pourra rencontrer des témoins et acteurs de l’aventure spatiale. Cette exposition révèlera ainsi la multiplicité des liens que l’Homme tisse avec l’Espace, à travers les compagnons qui le précèdent, l’assistent et le réconfortent dans son exploration de lieux inconnus.

Les premiers voyageurs de l’Espace ont été des animaux familiers envoyés par l’Homme. De l’ascension en montgolfière éprouvée par un coq, un canard et un mouton aux premiers vols dans l’Espace, incarnés par des figures emblématiques comme la chienne russe Laïka ou la guenon Martine, ces pionniers ont marqué l’histoire. Ils côtoient dans notre imaginaire collectif les oies du voyage romancé de Francis Godwin vers la Lune en 1648 mais aussi les messages transmis à la constellation du lièvre par l’artiste Eduardo Kac avec ses lagoglyphes.

Dans l’Espace, l’Homme, aspire à s’entourer de compagnons que ce soient des animaux, des dieux ou des robots : les pleurodèles de l’expérience Fertile, le chien Milou accompagnant Tintin sur la Lune, le dieu solaire égyptien Re ou la déesse de la Lune Chang’E en Chine, le rover martien Comaro ou encore R2-D2 de La Guerre des étoiles. Autant d’amis qui accompagnent l’homme et l’aident dans sa découverte de nouvelles frontières et son exploration d’un monde inconnu.

Chaque personne envoyée dans l’Espace, loin de la Terre qu’elle contemple par le hublot, a toujours besoin du lien affectif attribué au compagnon qu’elle emporte avec elle dans l’immensité et le froid de l’Espace. Il peut s’agir d’objets personnels, comme un journal de bord, un livre ou un instrument de musique, mais aussi de la simple voix qui résonne dans le dans la station spatiale ou d’œuvres artistiques comme les objets cinétiques de Pierre Comte ou d’Arthur Woods réalisées pour les situations de microgravité.

Également présents au sein de l’exposition, des hommes et des femmes, acteurs de l’aventure spatiale, témoigneront de leur compagnonnage à l’Espace.

Par sa participation aux Journées européennes du patrimoine, l’Observatoire de l’Espace – le pôle culturel du CNES – entend révéler aux publics les plus diversifiés que l’Espace concerne véritablement chacun dans ses activités et son imaginaire. www.cnes-observatoire.fr