21 Novembre 2011

La France contribue à la mission américaine MSL (Mars Science Laboratory)

Le CNES, l’agence spatiale française, en partenariat avec le CNRS et les Universités, contribue à la mission américaine MSL qui doit atterrir sur Mars en 2012. MSL doit déterminer si la région explorée a connu un jour des conditions favorables à l’apparition de la vie. Elle devrait décoller vers Mars le 26 novembre 2011 à 16h02 (heure française) depuis Cape Canaveral en Floride sur un lanceur Atlas V541. La fenêtre de tir s’étend du 26 novembre au 18 décembre.

La mission MSL est sous la responsabilité du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Son enjeu est de déposer le Rover Curiosity, véhicule mobile équipé de 10 instruments scientifiques, sur le sol de Mars après environ 9 mois de voyage, puis explorer et analyser le cratère Gale afin de déterminer si les conditions propices au développement de la vie sur la planète rouge ont été un jour réunies. Véritable mission de tous les records, ce sont en tout 85 kg de matériel scientifique qui sont embarqués sur un véhicule de 900 kg – 10 fois plus de science qu’à bord des missions Spirit et Opportunity qui ont engrangé de nombreux records et résultats depuis 2004. MSL est prévu pour fonctionner une année martienne, soit environ 2 années terrestres.
Pour le CNES et ses partenaires, l’implication française est double : participer à la conception et la réalisation technique de 2 des 10 instruments embarqués, ChemCam et SAM, ainsi qu’aux opérations à la surface de Mars en temps réel. L’agence spatiale française assure la maitrise d’ouvrage de la contribution française à MSL. Scientifiques et ingénieurs piloteront ensemble ChemCam et SAM, en particulier depuis un centre de mission basé au centre du CNES à Toulouse, le FIMOC.
L’instrument ChemCam analysera par spectrométrie la lumière d’un plasma issu d’un tir laser sur des roches martiennes situées entre 2 et 7 mètres autour du Rover. Il est placé sous la responsabilité scientifique du Los Alamos National Laboratory (LANL) au Nouveau Mexique/USA et la coresponsabilité de l’IRAP à l’Observatoire Midi-Pyrénées à Toulouse.
La suite instrumentale SAM réalisera des analyses des roches, du sol et de l’atmosphère afin de rechercher les composés chimiques liés au carbone, y compris le méthane, et associés à la vie. Elle est placée sous la responsabilité du centre NASA Goddard Space Flight Center (GSFC) au Maryland/USA. Le LATMOS et le LISA (IPSL, Paris) ont fourni le chromatographe en phase gazeuse (SAM-GC), l’un des 3 instruments de la suite SAM, et en assurent la coresponsabilité scientifique.

>> Les partenaires de la mission MSL
IRAP Institut : Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier)
LATMOS : Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (CNRS/Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Université Pierre et Marie Curie, IPSL)
LISA : Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (CNRS/Université Paris-Est Créteil/Université Paris Diderot)
Le LISA et le LATMOS font partie de l’Institut Pierre Simon Laplace (fédération de laboratoires pour l’étude du « système Terre » dans sa globalité ainsi que pour l’étude d’autres objets du Système solaire)
CEA : Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (Saclay)
G2R : Géologie et Gestion des Ressources Minérales et Energétiques (CNRS/Université de Lorraine, Nancy)
GET : Géosciences Environnement Toulouse (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier, CNES, Institut de Recherche pour le Développement)
IAS : Institut d’Astrophysique Spatiale (CNRS/Université Paris Sud, Orsay)
IPGP : Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS/Universités de Paris-Diderot, Paris)
ISTerre : Institut des Sciences de la Terre (CNRS/Universités de Savoie/Université Joseph Fourier, Institut de Recherche pour le Développement, Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux, Grenoble)
LGL-TPE : Laboratoire de Géologie de Lyon, Terre, Planètes, Environnement (CNRS/Université Claude Bernard, ENS Lyon)
LPGN : Laboratoire de Planétologie et de Géodynamique de Nantes (CNRS/Université de Nantes, Nantes)
MNHN : Muséum National d’Histoire Naturelle
OASU : Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers (CNRS/Université de Bordeaux, Bordeaux)
OMP : Observatoire Midi-Pyrénées (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier, CNES, Institut de Recherche pour le Développement)

***
>> Le CNES :
Depuis sa création en 1961, le CNES (l’agence spatiale française) est l’établissement public chargé de proposer la politique spatiale de la France et de la mettre en œuvre, au sein de l’Europe.
Le CNES conçoit et met en orbite des satellites (notamment grâce à la famille de lanceurs Ariane qu’il a conçue) et invente les systèmes spatiaux de demain. Ainsi le CNES innove, anticipe et contribue au progrès des connaissances et à l’émergence de nouvelles technologies et de nouveaux services utiles pour notre vie quotidienne dans les domaines suivants : l’accès à l’espace ; Terre, environnement, climat ; les applications grand public ; les Sciences de l’Univers ; la sécurité et la défense.


>> La page événementielle du CNES et le suivi en temps réel : www.cnes.fr/curiosity

>> Plus d’infos :
>> http://www.msl-chemcam.com/
>> http://sam.projet.latmos.ipsl.fr/SAM_GC_Accueil.html

Contacts Presse CNES :
Gwenaëlle VERPEAUX - Tel. 01 44 76 74 04 - gwenaelle.verpeaux@cnes.fr
Julien WATELET - Tel. 01 44 76 78 37 - julien.watelet@cnes.fr
www.cnes.fr