16 Novembre 2012

Le futur centre principal de sécurité du projet Galileo sort de terre

A l’occasion de la venue en France de Carlo des Dorides, Directeur exécutif de l’Agence Européenne (GSA) du système global de navigation par satellite-GNSS, une visite a été organisée le vendredi 16 novembre à l’initiative de Yannick d’Escatha, Président du CNES, l’agence spatiale française, et Coordinateur interministériel Galileo, sur le site du futur centre principal de sécurité du projet Galileo, le programme européen de radio-navigation par satellite.

Baptisé Galileo Security Monitoring Center-GSMC, ce centre est situé au Camp des Loges, dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye. La visite s’est déroulée en présence du Préfet des Yvelines, Michel Jau, d’Emmanuel Lamy, Maire de Saint-Germain-en-Laye, de Didier Faivre, Directeur de l’ESA, en charge du projet Galileo, d’Olivier Crop, responsable à la GSA de la mise en œuvre du GSMC et des représentants de la Commission européenne et des ministères impliqués dans le programme Galileo.

L’avancement des travaux, réalisés sous maîtrise d’ouvrage CNES en collaboration avec le Ministère de la Défense, permet de confirmer la date d’achèvement des infrastructures, prévue pour le courant de l’été 2013. Après la récente mise en orbite, le 12 octobre 2012, de deux nouveaux satellites de la constellation Galileo, il s’agira d’une nouvelle étape importante dans la mise en œuvre de ce projet, qualifié par certains de « GPS européen », aux excellentes performances, s’agissant de la précision, de la fiabilité et la sécurisation. Restera par la suite à installer les équipements puis à accueillir les quelque 30 salariés du centre, en provenance des pays de l’UE impliqués dans le projet, pour que le centre soit opérationnel, en 2015.

A l’occasion de cette visite, Yannick d’Escatha, le Président du CNES, a déclaré : «Je me réjouis de l’avancement pleinement satisfaisant du projet GSMC, qui est l’une des composantes essentielles de la réussite de Galileo et qui témoigne de l’importance que la France accorde à la sécurité de ce grand programme européen. Cette réalisation est un exemple supplémentaire des bénéfices qui peuvent être tirés d’une coopération réussie entre l’Union Européenne et ses différents Etats-Membres. L’installation de ce centre de sécurité de l’Agence Européenne Galileo (GSA) à Saint-Germain-en-Laye, ville au caractère international reconnu, constitue par ailleurs un symbole fort».

La France et le Royaume-Uni se sont fortement impliqués et se sont associés pour mettre en place les infrastructures hébergeant le GSMC à Saint-Germain-en-Laye et à Swanwick, près de Southampton (Hampshire).

Le GSMC remplira quatre missions principales : la gestion globale de la sécurité du système, la fourniture d’accès au service gouvernemental PRS , la mise en œuvre des instructions émanant du Conseil de l’UE en situation de crise et le support en expertise de sécurité GNSS. Ce centre sera ainsi le garant de la confiance que les utilisateurs pourront avoir dans le système Galileo et contribuera donc notablement à son succès.

Les équipements qui seront installés dès 2013 en France et au Royaume Uni sont approvisionnés par l’ESA, pour le compte de la CE. Le bâtiment de Saint Germain en Laye lui-même est mis à disposition de l’Agence par les autorités françaises et est le fruit de la collaboration de nombreux services du Ministère de la Défense, du SGDSN, du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et du CNES.

Contacts Presse CNES :
Alain DELRIEU Tel. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
Julien WATELET Tel. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr

www.cnes.fr