11 Décembre 2012

Le Conseil d’administration du CNES approuve la participation française à la mission martienne InSight de la NASA

Réuni le 6 décembre 2012, le Conseil d’administration du CNES, l’agence spatiale française, a approuvé l'engagement de la contribution française pour le développement du sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures). Cet instrument est l'élément-clef de la mission InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport), dont le rôle est en particulier d’étudier le cœur de Mars. Insight a été sélectionnée par l’Agence spatiale américaine (NASA) en août 2012 dans le cadre du programme Discovery de missions d’exploration du système solaire. Le budget total de la contribution du CNES à ce projet s’élève à 32 millions d’euros.

Le CNES et plusieurs laboratoires de recherche français et européens préparent actuellement le sismomètre SEIS, l’instrument principal de la mission martienne InSight. Cette dernière a pour but de déployer une station géophysique sur le sol de Mars, afin d’étudier la structure et la composition de sa structure interne, encore très mal connue. L’objectif est de mieux comprendre la formation et l’évolution de la planète rouge, grâce à l’utilisation d’instruments géophysiques sophistiqués qui mesureront l’activité sismique de Mars, le flux de chaleur interne et les variations de rotation de la planète. InSight sera lancée en mars 2016 pour une arrivée à la surface de Mars en septembre 2016 puis effectuera ses recherches sur une période de deux années, correspondant à une année martienne.

Véritable défi technologique, le sismomètre SEIS est développé par le CNES, l’Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS / Université Paris Diderot) et plusieurs laboratoires européens et américains : l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH), l’Institut Max-Planck de recherche sur le système solaire (MPS) à Lindau, l’Imperial College à Londres et l'Université d'Oxford, l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE) à Toulouse et le Jet Propulsion Laboratory à Pasadena (Californie). Plusieurs autres laboratoires du CNRS et d’universités françaises seront aussi associés à l’analyse des données (LPG Nantes, IRAP Toulouse et GéoAzur Sophia-Antipolis en particulier).

La sélection d’InSight donne un nouvel élan à l’exploration martienne après le succès de l’atterrissage de Curiosity sur Mars le 6 août dernier. Ce robot de la NASA a emporté deux instruments majeurs, SAM et ChemCam réalisés avec d’importantes contributions du CNES et de laboratoires français : l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP, CNRS / Université Toulouse 3) et le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS, CNRS / Université Versailles Saint-Quentin / Université Pierre et Marie Curie), soutenus techniquement et financièrement par le CNES.


Contacts Presse CNES :
Alain Delrieu - Tel. 01 44 76 74 04 – alain.delrieu@cnes.fr
Pascale Bresson - Tel. 01 44 76 75 39 – pascale.bresson@cnes.fr
www.cnes.fr