5 Juillet 2013

Le Comité des Programmes Scientifiques (CPS) du CNES s’est réuni

Le Comité des Programmes Scientifiques (CPS) du CNES s’est réuni, pour la première fois en présence de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, qui a présenté sa vision des programmes scientifiques spatiaux.

Le Comité des Programmes Scientifiques (CPS) du CNES, chargé d’assister son Conseil d’Administration dans l’élaboration et le suivi de son programme scientifique, s’est réuni le vendredi 5 juillet, pour la première fois en présence de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES. Le CPS est composé de 12 personnalités scientifiques nommées pour une période de cinq ans dont sa présidente, l’astrophysicienne Catherine Césarsky, vice-présidente du Conseil du CERN, ancienne directrice de l’ESO (European Southern Observatory) et ancienne Haut-Commissaire à l’Énergie Atomique (CEA).
Le Comité a tout d’abord rendu un émouvant hommage à Emmanuel Rosencher, Directeur scientifique de l’ONERA (Office national d’études et de recherches aérospatiales), professeur à l’École Polytechnique et membre du Comité, prématurément disparu. Emmanuel Rosencher était notamment connu pour ses travaux en optoélectronique et outre ses qualités scientifiques unanimement reconnues, il laisse le souvenir d’un homme aux grandes qualités humaines, « un formidable passeur d’enthousiasme, toujours prêt à relever de nouveaux défis et soucieux de faire progresser la science telle que la concevaient les humanistes : un facteur de progrès de l’humanité ».
Jean-Yves Le Gall a par la suite présenté sa vision des programmes scientifiques spatiaux. A cette occasion, il a notamment déclaré : « La science fait partie des priorités du CNES, dont l’une des missions majeures est de coordonner la recherche scientifique spatiale en France. A cet égard, les avis du CPS sont essentiels pour orienter nos programmes. J’entends poursuivre dans cette voie car le partenariat établi entre le CNES et les laboratoires de recherche, qui remonte à son origine, a permis à la communauté scientifique spatiale française d’être l’une des toutes premières du monde ».
Le CPS a ensuite pris connaissance des premiers résultats cosmologiques de la mission Planck de l’ESA, dans laquelle les laboratoires français, avec le soutien technique et financier du CNES, ont joué un rôle essentiel, tant dans la réalisation de l’instrumentation embarquée que dans le traitement des données. Il a également suivi une présentation de résultats récents en océanographie, en particulier ceux de la mission franco-indienne SARAL qui emportait l’instrument français altimètre-radiomètre en bande Ka, AltiKa, ainsi qu’un exposé sur la recherche médicale sur les astronautes.
À la suite des points d’avancement sur les programmes en cours, tant dans les sciences de l’Univers et la micropesanteur que pour les sciences de la Terre et de l’environnement, le CPS a discuté la nouvelle édition du plan à moyen terme de l’établissement (PMT). Les avis du CPS sont fondamentaux pour les choix programmatiques du CNES et l’identification de ses priorités scientifiques. Ce rôle est particulièrement important à l’occasion des séminaires de prospective scientifique, dont le prochain se tiendra à La Rochelle du 17 au 20 mars 2014.

Contacts presse CNES :
Alain Delrieu – Tel. 01 44 76 74 04 – alain.delrieu@cnes.fr
Pascale Bresson – Tel. 01 44 76 75 39 – pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet – Tel. 01 44 76 78 37 – julien.watelet@cnes.fr
Secrétariat presse – Tel. 01 44 76 76 88 – cnes-presse@cnes.fr

www.cnes.fr/presse