16 Octobre 2013

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a rencontré Christos Vasilakos, Secrétaire général du Département de la Recherche et de la Technologie de Grèce

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a rencontré mercredi 16 octobre, Christos Vasilakos, Secrétaire général du Département de la Recherche et de la Technologie, qui, au sein du Ministère grec de l’Education, compte parmi ses attributions les activités spatiales grecques.

La stratégie spatiale de la Grèce s’articule autour de trois axes : les télécommunications, l’observation de la Terre et les sciences spatiales. Elle est mise en œuvre par l’Institut pour l’astronomie, l’astrophysique, les applications spatiales et la télédétection (IAASARS), qui dépend de l’Observatoire national d’Athènes et qui fait office d’agence spatiale.
Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer la politique spatiale grecque, tant au plan européen, dans le cadre du programme scientifique de l’Agence spatiale européenne (ESA), que dans celui des relations bilatérales avec la France. Elle s’inscrit dans la perspective de la prochaine présidence de l’Union Européenne par la Grèce, au premier semestre 2014, au cours de laquelle le Parlement européen aura à se prononcer sur le financement de Copernicus, qui vise à fédérer et rationnaliser les activités européennes d’observation de la Terre.
A l’issue de cette rencontre, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je suis très satisfait de cet entretien avec Christos Vasilakos. Celui-ci m’a confirmé que la Grèce restera en matière spatiale un partenaire respectueux de ses engagements, dans le domaine de l’observation de la Terre principalement. C’est sous la présidence grecque que sera traitée la question du financement de Copernicus, un ambitieux projet autour duquel l’Europe spatiale doit se fédérer. »

Contacts presse CNES :
Alain Delrieu – Tel. 01 44 76 74 04 – alain.delrieu@cnes.fr
Julien Watelet – Tel. 01 44 76 78 37 – julien.watelet@cnes.fr

www.cnes.fr/presse