31 Janvier 2014

Le CNES et l’UKSA (United Kingdom Space Agency) signent un accord-cadre de coopération bilatérale

Le CNES et l’UKSA (United Kingdom Space Agency) ont signé le vendredi 31 janvier un accord-cadre de coopération bilatérale qui donne une nouvelle impulsion à la coopération spatiale entre la France et le Royaume-Uni. La signature a eu lieu à l’occasion du sommet franco-britannique, en présence du Président de la République française François Hollande et du Premier ministre du Royaume-Uni David Cameron.

Reconnaissant leur intérêt commun pour l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques et convaincus du besoin croissant en technologies spatiales et leurs applications, pour mieux comprendre notre planète et préserver son avenir, le CNES et l’UKSA ont souhaité formaliser leur coopération en lui donnant un cadre juridique global. L’accord-cadre vise à renforcer leur relation, en favorisant la mise en place d’une coopération bilatérale et en contribuant à la consolidation de l’effort spatial européen soutenu par l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Union Européenne.

Il s’agit de l’aboutissement de nombreux contacts de haut niveau entre le CNES et l’UKSA, qui se sont échelonnés sur plusieurs années et ont débouché sur un accord de principe lors de la rencontre entre Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, et David Parker, Directeur général de l’UKSA, le 22 novembre dernier à Harwell (Oxfordshire).

L’accord de coopération bilatérale porte notamment sur les aspects suivants :
- L’identification des thèmes de coopérations (observation de la Terre, télécommunications, météorologie spatiale, R&D…) et de futures missions menées conjointement ;
- Une première liste de projets opérationnels avec en particulier, les missions d’observation de la Terre Swot et IASI-NG ;
- Le principe d’une coordination plus étroite en amont des réunions d’institutions et organisations internationales ;
- La création d’un comité de pilotage se réunissant au moins une fois par an et l’échange d’informations, de données et de personnel entre les deux agences.

Cet accord devrait contribuer à une meilleure coordination dans la préparation de la prochaine Conférence Ministérielle de l’ESA et donc donner toutes les chances de succès à cette réunion, qui se tiendra en décembre 2014 au Luxembourg et aura à se prononcer sur des problématiques majeures pour le devenir de l’Europe de l’espace : les lanceurs avec Ariane 5 et Ariane 6, l’exploitation de la Station spatiale internationale (ISS) et la gouvernance européenne du secteur spatial.

Commentant cet accord, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement David Parker pour son implication personnelle enthousiaste, qui a contribué de façon notable à l’aboutissement de ce projet. La France et le Royaume-Uni partagent une même vision globale de l’espace et de la nécessité de poursuivre son exploration, pour la meilleure connaissance de la Terre et donc de notre environnement, mais également pour ses importantes retombées économiques, dans le domaine des télécommunications notamment. Par cet accord, les relations entre la France et le Royaume-Uni dans le domaine spatial, déjà des plus fructueuses et ayant donné lieu à un important succès commun sur le programme Galileo, entrent dans une nouvelle dimension. Ensemble, nous sommes désormais mieux armés pour affronter les importantes échéances auxquelles l’Europe spatiale devra faire face dans un futur proche. »

Contacts presse CNES
Alain Delrieu Tél. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet Tél. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr
www.cnes.fr/presse