26 Février 2014

Le CNES a participé à l’« Industrial Day » du DLR - The Future of European Space Propulsion

Le CNES a participé le mercredi 26 février, à l’« Industrial Day » du DLR (Deutsches Zentrum für Luft und Raumfahrt), l’agence spatiale allemande, sur son site de Lampoldshausen, dédié cette année au futur de la propulsion spatiale européenne.

Les principaux dirigeants européens du spatial ont pris la parole dans le cadre de ce colloque, en particulier Johann-Dietrich Wörner, Président du Directoire du DLR, Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA et Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, qui s’est exprimé sur les enjeux et les challenges de la propulsion spatiale européenne. L’industrie de la propulsion spatiale était représentée et ses dirigeants ont aussi fait valoir leurs points de vue.

Lors de son intervention, Jean-Yves Le Gall a notamment rappelé que si l’espace constitue un enjeu stratégique majeur pour l’Europe, il représente aussi un enjeu économique, fort des quelque 40.000 emplois industriels qui ne pourraient exister sans un accès indépendant à l’espace, disponible, fiable et économiquement accessible : « C’est pourquoi l’Europe a investi massivement et de façon constante dans le secteur des lanceurs depuis plus de 40 ans » a-t-il ajouté.

Selon lui, les compétences en propulsion et d’une façon plus générale dans le domaine des lanceurs n’existent que grâce à la volonté des Etats européens : « Au-delà des intentions et des textes, cette volonté doit se traduire par des actes, comme le lancement par des lanceurs européens des satellites institutionnels européens, qu’ils soient développés par l’ESA, la Commission européenne ou leurs Etats membres ».

« Sans cette volonté et ces actes il ne peut y avoir de futur pour les technologies et l’ingénierie des lanceurs en Europe, donc pour la propulsion et les moyens de production et d’essais associés », a-t-il souligné.

Pour le CNES, l’Europe doit donc « s’assigner pour objectif de conserver et renforcer ses capacités et ses compétences dans le domaine du transport spatial. D’abord, par la consolidation de la situation présente, en réaffirmant le besoin de disposer de l’autonomie d’accès à l’espace, en maintenant la fiabilité d’Ariane 5 et en renforçant sa compétitivité, ensuite en contribuant au développement du moteur Vinci et de son futur étage cryotechnique, enfin en préparant l’avenir dans un cadre coopératif renforcé, en particulier entre la France et l’Allemagne rassemblées autour d’Ariane 6. »
Contacts presse CNES

Alain Delrieu Tél. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet Tél. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr

www.cnes.fr/presse