2 Septembre 2014

Le CNES accueille les experts mondiaux de la sécurité des balises de détresse aéronautiques embarquées

Une quarantaine d’experts mondiaux des balises de détresse embarquées à bord des avions vont se réunir du 3 au 5 septembre au Centre Spatial de Toulouse, dans le cadre d’un groupe de travail du RTCA* et de l’EUROCAE**. Posée une nouvelle fois par l’actualité récente, la question du déclenchement des balises de détresse en vol sera au centre des débats. Le CNES apportera son expertise technique afin de réfléchir à de nouveaux modes d’utilisation.

Depuis 2008, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) recommande que tout aéronef ait à son bord une radiobalise de détresse fonctionnant sur la fréquence 406 MHz, pour assurer sa compatibilité avec le système international de localisation et de sauvetage Cospas-Sarsat.

L'utilisation de radiobalises spécifiques, déclenchées manuellement ou automatiquement lors d'un accident d'avion ou lors d'une catastrophe maritime, réduit les délais d'alerte des autorités responsables et facilite la localisation finale par l'équipe de sauvetage. Les balises embarquées à bord des avions sont installées au pied de l’empennage des aéronefs, afin de maximiser leur émission vers les satellites et éviter toute déconnexion intentionnelle.

Le groupe d’experts qui se réunira alternativement en Europe et aux Etats-Unis a pour mission d’étudier différentes améliorations concernant le déclenchement des balises Cospas-Sarsat en fonction de l’évolution des paramètres de vol. Les experts étudieront également les nouvelles possibilités qui seront offertes par la constellation Galileo dont les satellites embarquent des instruments de recherche et sauvetage. Outre le gain en visibilité, rapidité et précision que permettent ces équipements de nouvelle génération, ils apporteront une fonctionnalité supplémentaire constituée par une « voie retour », qui permettra d’informer les personnes en détresse de la prise en compte de leur alerte.

Depuis sa création, le système Cospas-Sarsat a permis de secourir plus de 37.000 personnes, soit cinq personnes par jour sur les dernières années (65 % dans le domaine maritime, 23 % dans le domaine aéronautique et 12 % dans le domaine terrestre). La France est l’un des quatre pays fondateurs du système et le CNES assure, par délégation du ministère des Affaires Etrangères, la représentation française au sein de l’organisation internationale Cospas-Sarsat.

*RTCA Special Committee, SC-229 (Contact, Sophie Bousquet, sbousquet@rtca.org)
**European Organization for Civil Aviation Equipment Working Group, WG-98 (Contact, Anna von Groote, anna.vongroote@eurocae.net)

Contacts presse CNES
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Alain Delrieu Tél. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
Julien Watelet Tél. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr
www.cnes.fr/presse