18 Septembre 2014

Le CNES et les sciences : bilan et perspectives : Rosetta – ATV Georges Lemaître – Mars 2020 – SVOM

Pour sa conférence de rentrée, le CNES a pris le parti de mettre l’accent sur les missions scientifiques auxquelles il contribue, qui ont eu une actualité forte durant l’été 2014 : Rosetta, l’ATV Georges Lemaître, Mars 2020 et SVOM. Ont également été évoquées les principales missions scientifiques planifiées ces prochaines années.

Après une introduction de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, la parole a été donnée aux scientifiques du CNES : Fabienne Casoli, Directrice adjointe chargée de la Direction scientifique du CNES et Michel Viso, Responsable Exobiologie.

Le CNES a, parmi les différentes missions que lui confie l’Etat, celle d’animer la recherche scientifique spatiale en France. A la fois chargé de proposer des programmes et doté d’une expertise technique, le CNES n’a pas de laboratoires en propre mais il travaille en partenariat avec les grands organismes publics de recherche.

Ont ainsi été passées en revue lors de la conférence les missions suivantes, qui ont eu une actualité forte durant l’été 2014.

Rosetta, mission de l’ESA, qui a pour objectif l’étude de la comète Churyumov Gerasimenko. Elle vise principalement à approfondir notre connaissance des comètes, leur rôle dans la formation du système solaire, leur possible participation à la formation des océans sur la Terre et à la dissémination des molécules complexes à l’origine de la vie. La sonde transporte un atterrisseur, Philae, qui se posera à la surface de la comète en novembre prochain. Des études préliminaires aux opérations, en passant par la fourniture d’instruments et de composants, le CNES fait bénéficier de son expertise, non seulement les scientifiques et industriels français mais également ses partenaires internationaux. Sans oublier, s’agissant de Philae, la très importante responsabilité des opérations de pilotage à partir du SONC (Science Operation & Navigation Center), basé au Centre Spatial de Toulouse.

L’ATV Georges Lemaître a été lancé en juillet 2014 depuis le Centre Spatial Guyanais afin d’approvisionner en eau, nourriture, carburant et matériel scientifique, la Station spatiale internationale (ISS), en orbite à 400 km au-dessus de la Terre. L’ESA a en effet confié au CNES les opérations d’amarrage à l’ISS, au centimètre près, qui constituent une première mondiale. Ainsi, c’est depuis le Centre Spatial de Toulouse que les cinq ATV auront été conduits vers la Station, en relation avec les centres de contrôle de l’ISS à Houston et Moscou.

Mars 2020 tentera de répondre après son atterrissage sur Mars en 2021, à la question de savoir si une forme de vie a pu y exister. Cette mission pourrait constituer la première étape d’un programme de retour d’échantillons martiens, la décision devant être prise par la NASA vers 2022-2024. En effet, Mars 2020 sélectionnera et prélèvera quelques dizaines d’échantillons de sol martien, puis les stockera dans un conteneur étanche en vue d’un possible retour ultérieur sur la Terre. Le CNES et l’IRAP fourniront le laser et le télescope équipé de la caméra couleur. Le CNES s’impliquera par ailleurs, comme pour la mission en cours Curiosity, avec le FIMOC (French Instrument Mars Operation Centre), dans les opérations de l’instrument.

SVOM (Space-based multiband astronomical Variable Objects Monitor) est une mission d’astronomie dont le principal objectif est l’observation et la caractérisation des sursauts gamma, en particulier ceux qui se sont produits lorsque l’univers était très jeune. Jean-Yves Le Gall et Xu Dazhe, Administrateur de la CNSA (China National Space Administration) ont signé le 2 août 2014 à Pékin un accord spécifique qui prévoit un lancement de SVOM en 2021. Le CNES assurera la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble de la contribution française, constituée par les instruments MXT et ECLAIRs, pour lesquels le Centre Spatial de Toulouse sera maître d’œuvre, ainsi que celle des éléments français du segment sol.

La présentation s’est achevée par l’évocation des principales missions scientifiques planifiées ces prochaines années : Euclid (matière noire), Juice (système jovien), Plato (exoplanètes) et Taranis.

A l’occasion de cette conférence de presse, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Nous avons souhaité rappeler aujourd’hui l’importance que le CNES attache à la science, qu’elle soit conduite dans un cadre national, bilatéral multilatéral ou européen, car la coopération est clairement inscrite dans l’ADN du CNES. Ce qui est frappant, c’est la richesse et la diversité du programme scientifique du CNES et surtout son efficacité. Avec les moyens dont nous disposons, nous sommes sur tous les fronts, nous accumulons les succès, le bilan de la période estivale étant à cet égard éloquent. Et nous avons la ferme intention de poursuivre dans cette voie, parce que plus que jamais, le CNES veut rester un vecteur d’innovation et que la science tire l’innovation vers le haut.»

Contacts presse CNES
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Alain Delrieu Tél. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
www.cnes.fr/presse