12 Décembre 2014

Le CNES à la journée d’étude de la FRS « La politique spatiale française en 2030 »

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a prononcé, vendredi 12 décembre, le discours d’ouverture de la journée d’étude que la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) consacrait à « La politique spatiale française en 2030 » et à laquelle ont participé plusieurs personnalités de haut niveau des domaines du spatial et de la défense.

Centre de recherche indépendant, la Fondation pour la Recherche Stratégique est une fondation reconnue d’utilité publique qui réalise des études pour les ministères et agences français, les institutions européennes, les organisations internationales et les entreprises. Elle contribue au débat stratégique en France et à l’étranger. La journée d’étude organisée par la FRS le 12 décembre était consacrée à « La politique spatiale française en 2030 » et réunissait de nombreuses personnalités de haut niveau des domaines du spatial et de la défense.

A cette occasion, Jean-Yves Le Gall a notamment déclaré : « La France est aujourd’hui la première puissance spatiale européenne et l’Europe figure elle-même parmi les trois grandes puissances spatiales mondiales. Ce statut, que l’on nous envie, n’est pas le fruit du hasard et ne se maintient pas par hasard. Nous le devons à des décisions visionnaires et à une volonté sans faille dans la durée, la preuve en a encore été donnée à l’occasion de la récente Conférence de Luxembourg ».

« Nous en sommes tous conscients, mais il faut sans cesse le répéter : l’espace n’est pas un luxe dont on pourrait se passer en temps de crise. Bien au contraire, il s’agit d’un investissement d’avenir, qui fait progresser la science, nous dote d’une avance technologique précieuse et est rentable sur le long terme par les applications et les services qu’il permet de générer. La politique spatiale permet ainsi le développement d’un secteur industriel créateur d’emplois hautement qualifiés. En dépit d’une situation budgétaire difficile, la politique du gouvernement a permis ces derniers mois de renforcer l’ambition spatiale de notre pays. Et dans les 15 ans qui viennent, la France continuera de militer sans relâche pour une prise de conscience accrue des gouvernements européens de l’importance stratégique du secteur spatial, comme elle a pu le faire récemment en étant l’un des principaux artisans de la réussite de la conférence de Luxembourg », a-t-il ajouté.


Contacts presse CNES
Pascale Bresson Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr
Alain Delrieu Tél. 01 44 76 74 04 alain.delrieu@cnes.fr
Julien Watelet Tél. 01 44 76 78 37 julien.watelet@cnes.fr
www.cnes.fr/presse