23 Juin 2022

Des Français dans l’espace depuis 40 ans - Décollage de la mission PVH le 24 juin 1982

Le 24 juin 1982, dans le cadre de la mission franco-soviétique PVH (Premier Vol Habité), Jean-Loup Chrétien devient le premier Français et Européen de l’Ouest à s’envoler pour l’espace. Le retour de l’ingénieur de bord du vaisseau Soyouz T-6 et de la station Saliout 7 a lieu le 2 juillet 1982. Cet exploit extraordinaire est un tremplin pour les 18 vols français qui suivent, réalisés par 10 personnalités hors du commun.

La mission spatiale PVH est lancée depuis Baïkonour à 14h20 TU. Accompagné de Vladimir Djanibekov et Alexandre Ivantchenkov, Jean-Loup Chrétien s’amarre à la station Saliout 7 le 25 juin 1982, à 17h50 TU. Au total, l’équipage réalise 125 orbites terrestres et atteint les 308 km au-dessus de la Terre. Pour la première fois, l’objectif de la mission est avant tout scientifique avec pas moins de 12 expériences françaises (médecine, biologie, élaboration de matériaux dans l’espace, astronomie). Son succès nécessite l’enchainement réussi de 4 lancements.

Général de brigade aérienne français et pilote de chasse dans l’Armée de l’air, Jean-Loup Chrétien participe à la mission ARAGATZ en 1988, à bord de la station MIR, au cours de laquelle il effectue une sortie extravéhiculaire, devenant ainsi le premier non Russe et non Américain à effectuer cet exercice durant près de 6 heures. En 1997, il est sélectionné pour une 3ème mission avec les Américains, STS-86, à bord de la navette Atlantis et de la station MIR. De 1991 à 1998, Jean-Loup Chrétien occupe les fonctions de Directeur des Astronautes du CNES. Il intègre ensuite le corps des Astronautes professionnels américain à Houston et participe au groupe de travail sur l’élaboration de l’ISS en tant que Directeur adjoint du groupe ISS Expedition Corp. Jean-Loup Chrétien assure également le poste de Crew Operation Assistant auprès du Directeur de la NASA.

Ces derniers 40 ans, la France et le CNES ont poursuivi d’ambitieux programmes d’exploration spatiale robotique et habitée, principalement dans le cadre de la coopération internationale et de l’ESA. L’ambition est de poursuivre cet objectif de la présence française dans cette aventure, avec en ligne de mire la Lune et Mars. Concernant la Lune, la France a signé les Accords Artemis le 7 juin dernier. En parallèle, elle participe aux missions robotiques martiennes en cours telles qu’InSight/Seis et Perseverance/SuperCam, en coopération avec les Etats-Unis. Enfin, plus de 7 000 français, dont 1 662 femmes, ont candidaté à la campagne de sélection du corps d’astronautes professionnels de l’ESA dont les résultats sont attendus en fin d’année.

CONTACTS           
Olivia Baumann    Attachée de Presse    Tél. 01 44 76 76 77    olivia.baumann@cnes.fr
Pascale Bresson    Attachée de Presse    Tél. 01 44 76 75 39    pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Responsable Presse    Tél. 01 44 76 74 51    raphael.sart@cnes.fr

Publié dans :