21 Juin 2018

La mission OSTM/Jason-2, satellite d'océanographie du CNES, fête en orbite son 10ème anniversaire

Le 20 juin 2018, la mission OSTM/Jason 2 (Ocean Surface Topography Mission) fêtera son 10ème anniversaire en orbite. Initialement conçu pour fonctionner entre trois et cinq ans, celui-ci a doublé sa durée de vie spécifiée. Avec plus de 47.000 révolutions autour de notre planète, il a effectué des mesures d’une précision toujours inégalée sur plus de 300 millions de pulses radar.

La technique d‚Äôaltim√©trie radar utilis√©e par Jason‚ÄĎ2 reste aujourd‚Äôhui la plus performante pour la mesure des circulations oc√©aniques et de ses variations (tels que El Ni√Īo ou La Ni√Īa), ainsi que pour la mesure de l‚Äô√©l√©vation du niveau moyen des oc√©ans. Avant de passer le t√©moin en juillet 2016 √† Jason-3, Jason‚ÄĎ2 aura √©t√© durant sept ans la mission de r√©f√©rence mondiale en terme de mesures altim√©triques oc√©aniques.

¬ę¬†Grace √† l'effort continu du CNES et de la NASA, qui ont exploit√© conjointement TOPEX/Poseidon et Jason-1 puis avec EUMETSAT et la NOAA √† partir de Jason-2, la s√©rie de mesures altim√©triques couvre d√©sormais un quart de si√®cle ; Jason-2 y a contribu√© de fa√ßon remarquable avec une disponibilit√© sans faille¬†¬Ľ d√©clarent Christophe Mar√©chal et Glenn Shirtliffe, respectivement Chef de Projet de Jason-2 au CNES et au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Jason-2 a permis ainsi √† de nombreux chercheurs du monde entier, d‚Äô√©tudier et de comprendre les ph√©nom√®nes oc√©aniques qui jouent un r√īle fondamental dans l‚Äô√©volution du climat de notre plan√®te. Poursuivant la longue s√©rie de mesures, commenc√©e en 1992 avec TOPEX/POSEIDON puis Jason-1, il a prouv√© et quantifi√© une √©l√©vation du niveau des oc√©ans de 3 mm/an, une mesure qui aujourd‚Äôhui ne fait plus aucun doute et qui s‚Äôav√®re capitale pour l‚Äôappr√©ciation et la gestion du changement climatique, dont l‚Äôimpact s‚Äôav√®re catastrophique dans certaines zones littorales ou syst√®mes insulaires.

Par ailleurs, la capacité du segment sol Jason-2 à fournir ses données dans un délai très court (moins de trois heures) permet aux agences météorologiques EUMETSAT et NOAA, d’acquérir ces mesures et de les incorporer à leurs modèles de prévisions climatiques. Données qui s’avèrent précieuses pour anticiper l’intensité des cyclones et des ouragans tropicaux.

Positionn√© depuis juillet 2017 sur une orbite plus basse d‚Äôenviron 27 kilom√®tres par rapport √† son orbite de r√©f√©rence, Jason‚ÄĎ2 continue aujourd‚Äôhui de mettre sa performance au service de l‚Äô√©tude des ph√©nom√®nes oc√©aniques et climatiques. Mais sa nouvelle orbite a aussi pour objectif de cartographier le fond des oc√©ans √† un niveau de d√©tail jusqu‚Äôici non atteint. En juillet 2018, un premier cycle de mesure de l‚Äôensemble du globe terrestre selon un maillage espac√© de seulement 8 kilom√®tres sera termin√© et Jason-2 entamera alors un deuxi√®me cycle qui devrait augmenter cette r√©solution √† 4 kilom√®tres.

¬ę¬†Jason-2 et Jason-3 mesurent l'augmentation continue du niveau global de la mer, qui est le r√©sultat du r√©chauffement climatique caus√© par l'homme¬†¬Ľ, a d√©clar√© Pascal Bonnefond, chercheur √† l‚ÄôObservatoire de Paris (SYRTE) et scientifique de projet pour les missions Jason-2 et Jason-3. ¬ę¬†Aliment√©e par la fonte des glaces et l'expansion thermique de l'eau de mer, l'√©l√©vation globale du niveau de la mer est devenue un indicateur robuste de la rapidit√© avec laquelle les humains modifient le climat. Avec ses pr√©d√©cesseurs, TOPEX/Pos√©idon et Jason-1, les missions Jason actuelles prennent le pouls du changement climatique mondial.¬†¬Ľ

Pour Jean-Yves Le Gall, Pr√©sident du CNES, ¬ę¬†La dur√©e de vie exceptionnelle de la mission Jason-2 ainsi que l‚Äôensemble des mesures d‚Äôune pr√©cision in√©gal√©e du satellite sont encore un bel exemple de la qualit√© de la coop√©ration franco-am√©ricaine dans le domaine de l‚Äôaltim√©trie. D√©but√©e il y a plus de 25 ans avec la mission TOPEX/POSEIDON, son avenir s‚Äôannonce radieux avec notamment le lancement de SWOT en 2021, premier satellite √† fournir des images du niveau de l‚Äôeau √† haute r√©solution, sur l‚Äôensemble des surfaces continentales et des oc√©ans.¬†¬Ľ

Gr√Ęce √† l‚Äôextr√™me pr√©cision de ses instruments d‚Äôaltim√©trie, de radiom√©trie et d‚Äôorbitographie (par exemple DORIS, instrument du CNES dont la pr√©cision de localisation de quelques millim√®tres est indispensable √† la performance du syst√®me), la famille Jason justifie pleinement la continuit√© de cette fili√®re d'excellence dans le cadre europ√©en du programme Copernicus (avec Sentinel-6/Jason-CS).

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Rapha√ęl Sart¬†¬†¬† Attach√© de presse ¬†¬†¬† T√©l. 01 44 76 74 51 ¬†¬†¬† raphael.sart@cnes.fr
Sébastien Martignac    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 78 35     sebastien.martignac@cnes.fr