11 Décembre 2020

L’ACCORD DE PARIS SUR LE CLIMAT FETE SES CINQ ANS, LE CNES AU SERVICE DE SA MISE EN OEUVRE

C’est le 12 décembre 2015 que la COP21 s’est conclue par un immense succès : un accord universel et ambitieux sur le climat. Pour toutes les agences spatiales ayant œuvré en ce sens, l’événement fut une victoire. Satisfaction particulière pour le CNES qui a joué un rôle majeur dans la préparation du volet spatial de ce sommet.

L’avenir de la planète, le CNES, qui se positionne comme l’agence spatiale du climat, le voit se dessiner progressivement à travers ses missions spatiales. Les experts du GIEC ont ainsi décrit 50 variables climatiques essentielles qui permettent de suivre l’évolution du climat et pour la moitié d’entre elles, on ne peut les observer que depuis l’espace. Le CNES contribue ainsi à la définition des missions du programme Copernicus qui délivre, avec ses huit satellites opérationnels, des données d’observation océanographique, maritime, relatives à la composition chimique de l’atmosphère, à l’occupation du sol et à la biomasse, ou encore de température au sol. La mission Venμs lancée depuis le Centre Spatial Guyanais en 2017, suit également l'évolution des écosystèmes représentatifs de la Terre. Enfin, les missions en préparation, MicroCarb et Merlin, joueront un rôle essentiel dans la cartographie des sources et des puits de gaz carbonique et de méthane.

Le CNES mobilise également son expertise pour accompagner les territoires et leurs populations dans l’adaptation aux défis du dérèglement climatique. Il agit en particulier dans trois domaines :
•    La prévention des risques et le traitement des urgences, en développant l’usage des outils spatiaux : le CNES est ainsi à l’origine de la Charte Internationale Espace et Catastrophes majeures.
•    L’adaptation au changement climatique avec la création du Space Climate Observatory qui rassemble 27 agences spatiales et organisations internationales qui développent des projets opérationnels.
•    La préservation des ressources, en particulier hydrologiques, à travers de nombreuses coopérations scientifiques telles que la mission SWOT réalisée en partenariat avec la NASA.

Le CNES a voulu prendre toute sa part dans les engagements de la France et dans sa conception d’une politique climatique intégrée à la stratégie nationale pour le développement durable. Sa récente stratégie RSE est alignée sur la feuille de route française pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable définis par l’ONU. Concrètement, le CNES s’est fixé les ambitions suivantes : organiser la sobriété énergétique et le passage aux énergies renouvelables et bas carbone des sites, atteindre le « zéro émission nette » en 2050, agir sur toute la chaîne de valeur dans la conduite de ses projets et activités, s’engager pour la biodiversité par la mise en œuvre de ses engagements Act4Nature.

CONTACTS
Pascale Bresson     Attachée de Presse     Tél. 01 44 76 75 39    pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Responsable Presse    Tél. 01 44 76 74 51    raphael.sart@cnes.fr