13 Juin 2016

Le CNES a accueilli pour la quatrième fois l’atelier « International Workshop on Space Debris Modelling and Remediation »

Le CNES a organisé le quatrième atelier de travail sur la modélisation des débris spatiaux et les mesures correctives (Fourth International Workshop on Space Debris Modelling and Remediation) en son Siège de Paris, du lundi 6 au mercredi 8 juin, en présence de 130 acteurs en provenance de 15 pays, experts mondiaux du sujet, qu’ils soient issus d’agences spatiales, industriels, scientifiques et universitaires, laboratoires mais aussi de plusieurs start-ups.

Lors des allocutions de bienvenue, il a été rappelé le contexte des travaux menés dans le cadre de la problématique des débris spatiaux : « Les débris orbitaux présentent aujourd’hui une menace croissante pour les activités spatiales futures, principalement en orbite basse. Leur nombre et leur masse ont augmenté de façon continue depuis le lancement de Spoutnik et leur présence est aujourd’hui devenue gênante, si l’on considère les collisions déjà observées en orbite, les manœuvres d’évitement nécessaires chaque jour, les rentrées atmosphériques impactant le sol et potentiellement dangereuses, mais aussi les pertes occasionnelles et inexpliquées de certaines fonctions sur des satellites opérationnels ».

Pour toutes ces raisons, le CNES s’investit depuis trois décennies dans les activités liées aux débris spatiaux, au niveau national, européen et  international. A titre d’exemple, le CNES contribue aux travaux de l’IADC (Inter-Agency Space Debris Committee) du COPUOS. Il a également un rôle très actif dans la préparation des normes ISO directement applicables par les industriels du spatial.

Depuis 2006, tous les deux ans, le CNES organise ainsi trois workshops internationaux couvrant les principales problématiques du sujet, « European Satellites End of Life Operations Workshop », « International Conjunction Assessment Workshop » et « International Space Debris Modelling and Remediation Workshop ». Lors des deux jours et demi du workshop, plus de 60 interventions ont permis de couvrir tous les points liés à la compréhension de l’évolution de la population orbitale et d’identifier et d’évaluer les multiples solutions envisagées pour nettoyer l’espace. De nombreuses démonstrations orbitales sont prévues dans les années qui viennent et ont été présentées en détail.

Nombre d’acteurs historiques participaient au workshop, notamment Don Kessler, premier Directeur du bureau Débris Spatiaux de la NASA, auquel on doit le fameux « Syndrome de Kessler », processus dans lequel la génération de débris par collision mutuelle serait supérieure au nettoyage naturel lié à l’atmosphère en orbite basse, ce qui conduirait à un encombrement de l’espace, pouvant à terme rendre certaines orbites totalement inutilisables.

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39    pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr