18 Juin 2019

Le CNES au SIAE 2019 - La coopération, au cœur des réussites du CNES

Le CNES joue un rôle majeur dans le rayonnement international de la France, grâce aux fructueuses coopérations établies avec les puissances spatiales historiques et émergentes. Il s’adapte en permanence aux enjeux de l’espace et positionne la France au cœur de la coopération scientifique mondiale. Reconnu pour son expertise technique, le CNES privilégie les partenariats dans les domaines de la lutte contre le changement climatique, l’exploration et l’innovation, sans perdre de vue sa mission de valorisation de l’industrie française.

A l’échelon européen, le CNES travaille en étroite collaboration avec les trois grands acteurs du spatial : les Etats-membres et leurs agences spatiales nationales, l’ESA (Agence Spatiale Européenne) et l’Union Européenne (UE). Aux côtés de ses partenaires, le CNES garantit à l’Europe son indépendance d’accès à l’espace et contribue à son engagement pour l’environnement et le climat, comme à la préparation de nouvelles générations de systèmes spatiaux. Les missions scientifiques menées conjointement par l’ESA et le CNES assurent à l’Europe un des meilleurs niveaux mondiaux. Les deux programmes phares de l’Union Européenne (UE), Galileo, pour la navigation par satellites, et Copernicus, pour l’observation de la Terre, assurent des services quotidiens pour des centaines de millions d’utilisateurs.

A l’international, et malgré le nouveau contexte compétitif lié au NewSpace, le CNES demeure aux rendez-vous des réussites du spatial, comme le prouvent la mission de l’atterrisseur MASCOT de la mission japonaise Hayabusa2 à la surface de l’astéroïde Ryugu, l’atterrissage d’InSight sur Mars, en 2018, avec à son bord le sismomètre SEIS du CNES, les télescopes spatiaux Herschel et Planck qui ont permis la découverte de nouvelles galaxies, ou encore l’intégration d’expériences françaises à bord de la mission chinoise Chang’E-6 pour recueillir des échantillons lunaires en 2023-2024.

Le Top du jour !
La coopération internationale a été mise aujourd’hui à l’honneur lors de la table ronde exceptionnelle organisée sur le thème de l’exploration, en présence de Pedro Duque, Ministre espagnol des Sciences, et des dirigeants des agences spatiales internationales : Mohammed Al Ahbabi, Directeur Général de l’UAESA, Jim Bridenstine, Administrateur de la NASA, Luc Brûlé, Vice-Président de la CSA, Pascale Ehrenfreund, Directrice Générale du DLR, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, Giorgio Saccoccia, Président de l’ASI, Sergey Saveliev, Vice-Directeur Général des Affaires internationales de Roscosmos, Umamaheswaran R, Secrétaire Scientifique de l’ISRO, Jan Wörner, Directeur Général de l’ESA, Hiroshi Yamakawa, Président de la JAXA, et Wu Yanhua, Vice-Administrateur de la CNSA. Cet événement organisé par le CNES a permis d’échanger sur les visions respectives des agences spatiales sur le futur de l’exploration habitée et robotique. Répondant aux questions de la presse, tous les intervenants ont rappelé le rôle primordial de la coopération internationale dans les prochaines décennies.

Ça s’est passé aujourd’hui !
Le CNES a signé un accord trilatéral avec la CNSA (China National Space Administration) et Eumetsat, portant sur la distribution et l’utilisation des données CFOSAT par Eumetsat. Le programme franco-chinois CFOSat étudie les interactions entre le vent et les vagues à la surface des océans. Ces données affineront les prévisions météorologiques marines et permettront aussi de mieux comprendre les mécaniques climatiques.

Par ailleurs, le CNES et la CNSA ont mis en avant leur coopération en matière d’exploration du système solaire, en signant une déclaration conjointe sur cette thématique. La déclaration rappelle en particulier la volonté commune d’identifier une charge utile française pour la mission lunaire chinoise Chang’E-6.

Le CNES a signé une convention avec la Région Occitanie, en faveur du développement des applications spatiales au service de l’économie régionale. Dans le contexte du développement des données et des applications spatiales dans notre quotidien, le CNES noue des partenariats avec les collectivités pour proposer les activités spatiales comme levier économique d’un territoire.

A l’initiative du CNES et du DLR, une table ronde sur le transport et la mobilité, « Rail and Space Partnerships », s’est déroulée avec des intervenants du CNES, du DLR, de la SNCF et de la Deutsche Bahn. Ils ont échangé sur les contributions spatiales à la mobilité ferroviaire. De nouvelles opportunités de coopération ont été évoquées.

La cérémonie d’annonce des lauréats du concours Génération ISS s’est déroulée en présence de la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, et de Thomas Pesquet. Organisé par le CNES, ce concours permet aux équipes gagnantes d’élaborer leur projet ou expérience à l’occasion de la prochaine mission de Thomas Pesquet à bord de l’ISS (Station spatiale internationale).
Les projets lauréats sont :
- « Plateforme » et « Figure de Chladni », deux projets fusionnés portés par l’IUT de Mesures physiques de l’Université Toulouse III Paul Sabatier qui associent astucieusement technologie, science et pédagogie au sein d’une plateforme unique et réutilisable.
     - « Groot » et « La rose du Petit Prince », deux projets fusionnés respectivement portés par l’Ecole de Design de Nantes et l’Université Toulouse III Paul Sabatier. L’expérience « Groot » propose de faire pousser, de manière simultanée dans l’ISS et sur Terre, une tulipe et d’associer à cette croissance un aspect ludique. « La rose du Petit Prince » s’appuiera sur des aspects symboliques et poétiques pour réaliser des expériences sensorielles.

Le lancement officiel de KINEIS, créée par CLS, filiale du CNES, et premier programme industriel européen de nanosatellites dédiés à l’Internet des Objets, a été effectué. Les avancées de ce nouvel acteur stratégique de l’Internet des Objets (IoT), ont été présentées. Son ambition est de proposer une connectivité plus efficace et moins coûteuse, sur la base du système ARGOS, et de connecter d’ici à 2030 plusieurs millions d’objets où qu’ils se situent à la surface du globe. Son ambition est de proposer une connectivité plus efficace et moins coûteuse, sur la base du système ARGOS, et de connecter d’ici à 2030 plusieurs millions d’objets où qu’ils se situent à la surface du globe. Créée en juillet dernier, KINEIS a pour ambition de devenir un acteur majeur du New Space. Professionnels et grand public auront accès à un service de localisation et de connectivité satellitaire mondial, très simple d’emploi, et très abordable.

Rendez-vous demain !
12h30 – Signature d’une convention avec la Région Grand-Est pour le développement des applications spatiales en région | Chalet du CNES
15h30 – Lancement du pan international du hackathon ActInSpace® | Chalet du CNES
16h10 – Visite d’Amélie de Montchalin, Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, sur le pavillon du CNES | Pavillon du CNES

Conférences, demandez le programme ! Mercredi 19 juin 2019 – au cœur de la science
10h00 – L’espace, accélérateur d’innovations dans la santé
10h45 – Taranis, au-delà de la foudre
11h30 – Le bio mimétisme appliqué au spatial
12h15 – InSight, écouter battre le cœur de Mars
13h45 – Pitches « Let’s meet Space Start-ups »
15h00 – BepiColombo, en route vers Mercure
15h45 – Connectez-vous aux ondes gravitationnelles

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr