23 Mars 2016

Le CNES aux Spring Meetings de l’IAF COP21 results and their impact on Space activities

Les Spring Meetings, le traditionnel rendez-vous parisien annuel de l’IAF (International Astronautical Federation), se déroulent jusqu’au 24 mars au Centre de Conférence CAP 15. Suite à la tenue, tout au long de la journée, des réunions des différents comités, une table ronde a été organisée, sur le thème « COP21 results and their impact on Space activities », à laquelle Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a participé.

Les Spring Meetings de l’IAF ont lieu chaque année, durant le mois de mars, à Paris. Pendant trois jours, les comités techniques et administratifs de l’IAF se rassemblent afin de faire un point d’avancement sur les dossiers en cours. C’est aussi à cette occasion que l’International Programme Committee choisit les différents résumés qui seront présentés lors du congrès annuel IAC (International Astronautical Congress), qui se tiendra cette année à Guadalajara, au Mexique, du 26 au 30 septembre 2016.

Pour cette première table ronde des Spring Meetings, l’IAF a choisi de revenir sur les résultats de la COP21 et sur leur impact sur les activités spatiales, ainsi que sur les solutions que ces dernières représentent. A cette occasion, après un mot de bienvenue de Kiyoshi Higuchi, Président de l’IAF, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Incoming President de l’IAF, James E. Graf, Directeur adjoint du Earth Science and Technology Directorate du JPL (Jet Propulsion Laboratory), A.S. Kiran Kumar, Président de l’ISRO (l’Agence spatiale indienne) et Teruyuli Nakajima, Directeur de l’Earth Observation center de la JAXA (l’Agence spatiale japonaise) ont échangé sur le sujet. Le Président du CNES a retracé le long chemin parcouru depuis la première réunion des chefs d’agences spatiales, sous l’impulsion du CNES lors du Salon Paris – Le Bourget de juin dernier, jusqu’à la signature, le 12 décembre 2015, à Paris, lors de la COP21, de cet accord historique sur le Climat. Il a rappelé que si le spatial ne peut à lui seul fournir les solutions pour enrayer le changement climatique, ce combat ne peut non plus être mené sans les agences spatiales, qui représentent un allié incontournable. Jean-Yves Le Gall, après avoir rappelé le futur rôle central des satellites MERLIN et MicroCarb, a ensuite insisté sur l’importance de la coopération internationale, véritable condition sine qua non pour relever ce défi, et l’une des spécificités du CNES, qui compte le plus grand nombre de partenaires spatiaux internationaux, qu’il s’agisse notamment des Etats-Unis avec la NASA et de la NOAA, de l’Inde avec l’ISRO ou encore de la Chine avec le programme CFOSat.

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré « Je suis ravi de me retrouver parmi vous aujourd’hui, vous qui, l’an dernier, avait chacun œuvré à la réussite de la COP21, en prouvant à la communauté internationale l’apport essentiel du spatial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Au lendemain de cette signature historique, il est de notre devoir de veiller à la bonne mise en place des diverses solutions évoquées lors de la Conférence des Parties, et cette bataille ne pourra être gagnée qu’ensemble, en continuant à coopérer comme nous avons su le faire jusqu’à ce jour. Tel est l’engagement que nous devons continuer à honorer aujourd’hui, et qui, je n’en doute pas, sera rapidement traduit par un nouveau texte, probablement à l’occasion de l’APRS 2016 qui se tiendra en avril à New Delhi. »

_____
Contacts CNES
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr