16 Janvier 2018

Le CNES en 2018 - « L’espace en tête »

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a présenté ses vœux à la presse française et internationale, mardi 16 janvier, dans la Salle de l’Espace à Paris Les Halles. Ce fut l’occasion de revenir sur les temps forts de l’année 2017, qui s’est révélée particulièrement riche d’événements remarquables pour l’espace et d’évoquer les temps forts de 2018.

Il a tout d’abord remercié chaleureusement les journalistes présents, soulignant l’objectivité de leur travail et leur assiduité, qui contribuent jour après jour à renforcer l’image du spatial dans le paysage médiatique français et international. Par leurs actions, l’espace est devenu plus visible, concret et accessible auprès de nos concitoyens, en France et dans le monde entier.

Le Président du CNES est ensuite revenu sur les nombreux succès de 2017, dans chacun de ses cinq domaines d’intervention, Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications et la défense. Il a détaillé la fin de la mission de Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale, les premiers résultats extraordinaires de Microscope, la mise en orbite depuis le Centre Spatial Guyanais de quatre satellites Galileo supplémentaires, concluant une nouvelle année remarquable avec 11 lancements réussis. Il a aussi mentionné le rôle majeur du CNES dans la construction européenne, à l’Agence spatiale européenne comme à la Commission. 

Il a ensuite développé les nombreuses actions en faveur de la lutte contre le changement climatique, dont la charte internationale « Espace et Catastrophes Majeures » activée lors du passage des cyclones sur l’arc antillais et le lancement du satellite Venµs (Vegetation and Environment monitoring on a New Microsatellite) qui apporte de nombreuses données inédites aux scientifiques. Et il a rappelé que dans le cadre du « One Planet Summit », les chefs d’agences spatiales du monde entier ont adopté la Déclaration de Paris pour mettre en place un observatoire spatial du climat afin de standardiser les données climatiques spatiales et de faciliter leur utilisation par la communauté scientifique mondiale.

Il a alors présenté les perspectives de 2018, avec trois lancements majeurs pour le CNES et la communauté spatiale française et européenne : InSight le 5 mai, pour « écouter battre le cœur de Mars », CFOSat le 25 septembre, pour l’étude des vagues et des vents et BepiColombo un peu plus tard, pour percer les secrets de Mercure. Il est ensuite revenu sur la stratégie du CNES, plus que jamais construite autour du triptyque Innovation, Climat, Exploration. Celle-ci sera renforcée en 2018 par un budget en augmentation sensible et enrichie par les coopérations et les partenariats, par la transformation numérique de l’établissement et par la révolution des mini, micro, nano et pico satellites dont le CNES est devenu un acteur majeur.

Pour conclure, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « En 2017, le CNES s’est attaché à « Inventer l’espace de demain » ce qui a conduit à une impressionnante moisson de succès. Nous allons poursuivre dans cette voie en 2018 avec le lancement de missions extraordinaires pour l’étude de Mars, de la Terre et de Mercure et la poursuite de nos actions dans le domaine de l’Innovation, du Climat et de l’Exploration, pour que chacun ait « L’espace en tête ».

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr