23 Mai 2018

Le CNES à Montevideo pour la GLAC 2018 (Global Space Application Conference 2018)

En présence de Jorge Menéndez, Ministre de la Défense de l’Uruguay, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Président de l’IAF (International Astronautical Federation), a inauguré lundi 21 mai à Montevideo, la GLAC 2018 (Global Space Application Conference 2018). Co-organisée par l’IAF et le CIDA-E (Centro de Investigación y Difusión Aeronáutico-Espacial), membre de l’IAF depuis 1985, la GLAC 2018 succède à la GLAC 2014 qui avait permis à la communauté internationale des applications satellitaires, de considérablement progresser en termes de planification et de développement de ses activités. La GLAC 2018 propose aux gouvernements, aux agences spatiales, aux industriels et aux entrepreneurs, un forum de haut niveau pour échanger, analyser et confronter leurs expériences sur les progrès réalisés et anticiper l'avenir des applications spatiales à l'échelle mondiale.

Au cours de la séance plénière d’ouverture, Jean-Yves Le Gall est revenu sur la naissance de l’IAF en 1951, en pleine guerre froide et son objectif qui était de favoriser le dialogue entre les scientifiques du monde entier et d’encourager leur coopération malgré les divergences politiques. L’IAF compte aujourd’hui 343 membres issus de 68 pays. Il a ensuite rappelé qu’en septembre 2016, nouvellement élu à la Présidence de l’IAF, il avait élaboré le « Global Innovation Agenda 2016-2019 » pour garantir le développement de l’IAF et la préparer aux défis mondiaux auxquels la communauté spatiale est confrontée, en quelques mots, Connecting @ll Space People. Cet agenda, qui a vocation à faire évoluer la communauté spatiale vers un monde plus ouvert, se base sur sept points clés dont l’un auquel il est particulièrement attaché : « Promouvoir les principes de la diversité 3G pour Genre, Génération et Géographie ». 

En réponse à l’allocution enthousiaste de Jorge Menéndez, Jean-Yves Le Gall a déclaré « La mise en orbite de satellites est désormais profitable à tous, c’est indiscutable. Les applications spatiales dédiées à l’observation de la Terre, aux télécommunications et à la navigation, jouent un rôle fondamental, qui peut s’avérer vital dans le support à la réduction des risques, lors de catastrophes naturelles par exemple, en fournissant des données précises, fiables et de qualité. La GLAC 2018 permet de partager des informations programmatiques, techniques et politiques, tout comme des solutions collaboratives, des challenges, des retours d’expériences et des passerelles entre toutes les nations, avec comme désir commun, l’amélioration des applications spatiales et leurs usages. ». Il a conclu son intervention par une invitation à participer au prochain congrès de l’IAF, qui aura lieu du lundi 1er au vendredi 5 octobre à Brême, en Allemagne, sur le thème “Involving Everyone”.

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr