10 Mars 2016

Le CNES participe à l’Industrial Day du DLR - Are Europe R&D Efforts in Space Propulsion Sufficient ?

Le CNES a participé, le mercredi 9 mars 2016, à l’Industrial Day du DLR (Deutsches Zentrum für Luft und Raumfahrt), l’agence spatiale allemande, sur son site de Lampoldshausen. La manifestation, qui rassemble les principaux acteurs du secteur, était cette année dédiée aux efforts de R&D consacrés à la propulsion spatiale.

Pour cette quatrième édition de l’Industrial Day, la manifestation du DLR dédiée à la propulsion spatiale, l’accent a été mis sur les efforts de Recherche et Développement engagés par les Etats européens, en particulier sur les futurs lanceurs européens, à savoir Ariane 6, Vega-C et au-delà.

Jean-Marc Astorg, Directeur des Lanceurs du CNES, a pris la parole après Pascale Ehrenfreund, Présidente du Directoire du DLR et Johann-Dietrich Wörner, Directeur Général de l’ESA. Il a exposé à l’assemblée les enjeux de l’exploitation des lanceurs Ariane 5 et Vega, la nécessité d’améliorer leur compétitivité et de développer au plus vite Ariane 6 et Vega-C pour réduire de 50 % le coût des lancements.

Le Directeur des Lanceurs du CNES a rappelé qu’Ariane 6 s’appuie sur les activités de recherche et sur des démonstrateurs développés par les diverses agences européennes dès les années 2000, ce qui confirme tout l’intérêt des programmes de recherche amont. Jean-Marc Astorg a ensuite mentionné que, pour réaliser une véritable rupture technologique pour la génération suivante et pour diminuer encore davantage les coûts, il était nécessaire de mener un travail d’éclaireur, d’abord technologique puis conceptuel, afin de maintenir l’Europe dans le peloton de tête de la course spatiale. La seule façon de poursuivre cette réduction des coûts, est de développer de nouveaux moteurs utilisant les dernières technologies, qui soient à bas coût et réutilisables et d’évaluer l’équation économique de la réutilisation par des démonstrateurs systèmes en vol.

Le Directeur des Lanceurs a remercié le DLR pour son soutien et s’est félicité de la signature d’un accord de coopération signé le matin même par le Professeur Hansjörg DITTUS, Président de l’Institut de recherche et technologie du DLR et lui-même. Cette coopération, objet de l’accord spécifique, se focalisera sur les lanceurs réutilisables et les systèmes de propulsion associés, notamment la propulsion à oxygène et méthane liquides, dans le but de réduire encore d’un facteur deux les coûts de lancement. En effet, le CNES et le DLR avaient exprimé, dans le cadre du comité stratégique de l’accord cadre DLR-CNES, signé le 12 février 2002, leur intérêt de conduire ensemble, en parallèle du développement d’Ariane 6, des activités de recherche sur les technologies lanceurs prometteuses pour le futur, afin de définir une feuille de route commune concernant chacune d’elles.

A l’issue de la signature, Jean-Marc Astorg, Directeur des Lanceurs du CNES, a déclaré : « Le lanceur Ariane 6, en cours de développement pour un premier vol en 2020, incorpore des technologies qui ont été développées dans les années 2000 et qui contribuent à la réduction des coûts de lancement. Il est aujourd’hui nécessaire de préparer les concepts et les technologies qui permettront une nouvelle fois de diviser par deux les coûts. C’est l’objectif que se sont fixé le CNES et le DLR dans le cadre des études que nous allons réaliser ensemble. »

_____
Contacts CNES
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr