6 Décembre 2017

Le CNES présent à la conférence « Perspectives Spatiales 2018 »

Mercredi 6 décembre, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a participé à la conférence « Perspectives Spatiales 2018 » organisée par Euroconsult en partenariat avec le GIFAS. Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, avait auparavant ouvert cette conférence et Jan Wörner, Directeur général de l’ESA, était intervenu sur les enjeux et les perspectives du programme spatial européen.

En guise d’introduction, le Président du CNES est revenu sur l’expertise française dans le secteur spatial. Depuis 1961, le CNES est chargé de proposer au gouvernement la politique spatiale de la France et de la mettre en œuvre. Avec le second budget au monde par habitant après celui des Etats-Unis, la France est ainsi le moteur de l’Europe spatiale et le premier contributeur à l’ESA. Alors qu’un nouvel ordre spatial mondial se met en place avec l’apparition de nouvelles agences et la montée en puissance du secteur privé, le CNES continue à nouer des coopérations internationales pour inventer les systèmes spatiaux de demain, favoriser l’émergence de nouveaux services et aller toujours plus loin dans l’exploration de l’univers.

Les lanceurs et les moteurs du futur, Calisto et Prometheus, la mission scientifique Microscope, les satellites d’observation du climat Merlin et MicroCarb, le programme de géolocalisation européen Galileo, sont des exemples qui témoignent des capacités d’innovation disruptives du CNES dans les cinq domaines où il intervient : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications et la défense. En créant des écosystèmes favorisant l’entrepreneuriat, en soutenant le développement de start-ups, le CNES joue pleinement son rôle de vecteur d’innovation au service de l’emploi.

En inventant l’espace de demain, le CNES est un acteur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle française. Il compte près de 2.500 collaborateurs répartis dans quatre centres d’excellence, le siège basé à Paris, le Centre Spatial de Toulouse, la Direction des Lanceurs, à Paris également et le Centre Spatial Guyanais, port spatial de l’Europe, basé à Kourou. 80% de son budget reviennent vers les entreprises françaises et 40% de l’industrie spatiale européenne est localisée en France. En France métropolitaine, 16.000 emplois sont générés par l’activité spatiale et en Guyane, l’espace représente 9.000 emplois directs et indirects, soit 15% de l’emploi local.

A l’occasion de cette conférence, Jean-Yves Le Gall a en particulier déclaré : « Autour des trois enjeux structurants que sont l’innovation, le climat et l’exploration, le CNES développe son activité en utilisant les technologies les plus innovantes et en coopérant avec la quasi-totalité de tous les acteurs du secteur. Au service de nos sociétés via le développement d’applications, de la planète en pilotant la lutte contre le changement climatique et de la science en repoussant sans cesse les limites de la connaissance, le CNES est un joyau de la recherche française et européenne, dont l’expertise est mondialement reconnue. »

CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39      pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart          Attaché de presse        Tél. 01 44 76 74 51      raphael.sart@cnes.fr