18 Février 2019

Le CNES à Vienne pour la 56ème réunion du comité scientifique et technique du COPUOS

La 56ème réunion du comité scientifique et technique du COPUOS (COmmittee on the Peaceful Uses of Outer Space) s’est tenue lundi 18 février à Vienne. Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et de l’IAF (International Astronautical Federation), y a présenté l’agenda à venir de l’IAF.

Le COPUOS, officiellement créé par les Nations Unies en 1959, a pour mission d’examiner l’étendue de la coopération internationale et d’étudier les moyens pratiques et applicables pour lancer des programmes autour des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique, qui pourraient être utilement entrepris sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies, notamment en matière de recherche, d’échange d’informations et de questions juridiques. Le COPUOS, avec ses 76 États membres, compte deux sous-comités, l’un scientifique et technique et l’autre juridique.

Lors de la 56ème réunion du comité scientifique et technique, Jean-Yves Le Gall, dans ses fonctions de Président de l’IAF, a rappelé le formidable engouement à l’égard de la Fédération, avec 366 membres représentant 68 pays. Il est revenu sur l’IAC (International Astronautical Congress), dont il a rappelé le succès croissant, en particulier celui de l’édition 2018 qui s’est tenue à Brême en Allemagne, regroupant plus de 6.500 professionnels venant de 83 pays et plus de 10.000 personnes lors de la journée ouverte au public.

Il a aussi rappelé les événements à venir de l’IAF, déclinés autour de son thème « A spacefaring world cooperating for the benefit of humanity » et de sa devise « Connecting @ll Space People » qui reflète la détermination de l’IAF à établir des ponts entre les puissances établies du spatial et les nouveaux venus et à accueillir de nouveaux acteurs : le GLEC 2019 (Global Conference on Space for Emerging countries) qui se tiendra à Marrakech du 24 au 26 avril, le 70ème IAC, correspondant au 50ème anniversaire d’Apollo 11, qui aura lieu du 21 au 25 octobre à Washington, le 71ème IAC en 2020 à Dubaï, sans oublier le 72ème qui se tiendra à Paris en 2021.

De nombreux points étaient à l’ordre du jour de cette réunion, notamment les techniques spatiales au service du développement socioéconomique durable, l’espace et la santé mondiale, les débris spatiaux ainsi que le recours aux systèmes spatiaux dans la gestion des catastrophes, sujets particulièrement investis par le CNES. Il a aussi été question d’UNISPACE+50, une initiative soutenue par le CNES dès son lancement, qui a marqué le 50ème anniversaire de la première conférence des Nations Unies sur l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques. Ensuite, de l’Agenda spatial 2030 faisant l’objet de discussions pour être adopté en 2020 et dont la France tient à ce que son objectif soit de préserver l’accès à l’espace et son utilisation pacifique et durable au bénéfice de toutes les nations. UNISPACE+50 a permis d’inscrire la contribution du Comité et du Bureau des affaires spatiales, à la réalisation des agendas globaux dans le cadre de cet agenda spatial 2030.

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr

Publié dans :