22 Janvier 2019

L’espace, c’est l’Europe qui gagne ! Le CNES et l’IAF à la 11ème édition de la « European Space Policy Conference »

Mardi 22 janvier 2019, à l’occasion de la 11ème édition de la « European Space Policy Conference » qui se tient à Bruxelles, le CNES et l’IAF ont conjointement réuni les acteurs majeurs de l’Europe spatiale. En présence notamment de Maroš Šefčovič, Vice-président de la Commission européenne et Elżbieta Bieńkowska, Commissaire européenne au Marché intérieur et à l’Industrie, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et de l’IAF, a évoqué les succès récents du spatial européen ainsi que les leviers essentiels qui permettent à l’Europe de conserver son leadership dans un contexte de plus en plus concurrentiel et en permanente mutation.

2018 a été une année jalonnée de succès pour le spatial européen : en science, avec la mission Hayabusa2-Mascot sur l’astéroïde Ryugu, le lancement de BepiColombo vers Mercure et l’atterrissage de la mission InSight-SEIS sur Mars, dans les lanceurs avec le 100ème vol d’Ariane 5 et la poursuite du développement d’Ariane 6 et de Vega-C, dans les applications avec la mise en orbite de quatre nouveaux satellites Galileo, du satellite météorologique Metop-C et du satellite ADM Aeolus, tous deux dédiés à l’observation de variables climatiques. D’un point de vue institutionnel, la réunion ministérielle intermédiaire de l’ESA a ouvert la voie à une gouvernance spatiale efficace et équilibrée et à la réussite du prochain Conseil ministériel. Le Conseil de l’Union Européenne a également obtenu d’excellents résultats en matière de politique spatiale.

Au-delà de la prééminence traditionnelle des États-Unis, la Chine et l’Inde avancent à grands pas et le monde compte aujourd’hui plus de 50 agences spatiales. La concurrence commerciale n’est pas en reste avec notamment la dynamique forte du NewSpace. Pour conserver son leadership dans ce contexte en pleine mutation, l’Europe continue de se concentrer sur l’innovation, les applications et la coopération internationale.

L’innovation a toujours été un élément central de l’effort spatial européen comme le montre l’exemple très réussi de la propulsion électrique. Cette tendance se poursuit avec le développement des lanceurs de demain, des nanosatellites et dans la donnée spatiale exploitant le potentiel des solutions numériques, pour accroître leur valeur commerciale. Le CNES ouvre la voie avec Prometheus et Callisto pour les lanceurs, Angels et Kinéis dans les satellites innovants, ConnectbyCNES dans les services dérivés de l’espace. Les applications représentent un fort potentiel pour générer de nouvelles opportunités commerciales. Les deux programmes phares de l’Union européenne, Galileo avec ses 600 millions d’utilisateurs et Copernicus avec ses flux de données en constante augmentation en sont la preuve. Enfin, la coopération internationale reste un outil essentiel pour permettre à l’Europe de contribuer à des missions ambitieuses et renforcer son influence politique et industrielle.

En 2019, l’Union Européenne, qui a proposé d’investir 16 milliards d’euros dans l’espace au cours des sept prochaines années, doit finaliser sa réglementation. Et au mois de novembre, la réunion au niveau ministériel du Conseil de l’ESA définira de nouvelles orientations programmatiques, technologiques et financières. L’espace, c’est l’Europe qui gagne !

CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr
Sébastien Martignac    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 78 35     sebastien.martignac@cnes.fr