13 Décembre 2018

L'instrument IASI embarqué sur Metop-C produit son premier spectre

L’interféromètre atmosphérique de sondage infrarouge (IASI), élément critique de la charge utile du satellite météorologique en orbite polaire Metop-C, a produit aujourd’hui son premier spectre.

Le satellite Metop-C d’EUMETSAT a été lancé le 7 novembre dernier depuis le Port Spatial de l’Europe à Kourou, en Guyane française. Ses instruments ont été progressivement mis en marche et testés.

L'instrument IASI a été conçu par le CNES et construit par Thalès Alenia Space.

Il fournit des informations sur la structure verticale de la température et de l'humidité atmosphériques avec une précision sans précédent et une résolution verticale de 1 km. Il surveille aussi les concentrations atmosphériques de gaz à l’état de traces et de gaz à effet de serre, comme l'ozone, le monoxyde de carbone et le dioxyde de soufre.

Les « grands frères » de Metop-C, les satellites Metop-A et Metop-B, étant toujours pleinement opérationnels (bien qu'ils aient dépassé leur durée de vie nominale de cinq ans), les données des trois instruments IASI seront bientôt disponibles pour étayer les prévisions météorologiques et contribuer à la surveillance de l’environnement et du climat.

Dieter Klaes, scientifique du programme Metop au sein d’EUMETSAT, a déclaré à ce sujet : « Les satellites Metop, qui constituent le segment spatial du Système polaire d'EUMETSAT, sont la source la plus importante de données pour la prévision numérique du temps de 12 heures à 10 jours d’échéance.

« Les données des satellites Metop ont l’impact positif le plus important en termes de réduction de l’erreur de prévision à un jour d’échéance et l'instrument IASI joue un rôle essentiel à cet égard. »

« Le spectre produit aujourd’hui, semblable à ceux des instruments antérieurs, illustre l'importance des technologies avancées dans un programme opérationnel et met en évidence les avantages de la coopération avec les partenaires. »

Olivier Vandermarcq, chef de projet au CNES pour la phase exploitation de IASI a déclaré pour sa part, « une étape importante vient pour l’instrument IASI et la mission satellite Metop-C vient d’être franchie aujourd’hui, avec la fourniture de ce premier spectre de l’atmosphère qui démontre le bon fonctionnement des équipements bord. »

« S’agissant d’un interféromètre de type Michelson, IASI repose sur un assemblage complexe de composants mécaniques, optiques et électroniques. Il utilise en particulier, un coin de cube optique mobile qui va réaliser 76 millions de cycles aller-retour chaque année. Pour atteindre les performances remarquables de l’instrument et des données produites depuis l’espace chaque composant doit parfaitement tenir son rôle. Ceci n’est jamais acquis à l’avance malgré les campagnes intensives d’essais réalisées au sol. »

iasi_first_spectrum_not_calibrated_yet.png

CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr
Sébastien Martignac    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 78 35     sebastien.martignac@cnes.fr