12 Juin 2019

Magic 2019, la traque des gaz à effet de serre

La campagne de mesures de gaz à effet de serre,  Magic 2019, vient d’être lancée pour une dizaine de jours. Son but est de cartographier la distribution atmosphérique des gaz à effet de serre en France métropolitaine afin de remonter aux émissions de ces gaz. Soutenue par le CNES et le CNRS, elle fait suite à la campagne de démonstration Magic-CoMet de 2018.

Le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4) sont les deux principaux gaz à effet de serre émis par les activités humaines.  Afin de mieux comprendre leur concentration et leur répartition en France métropolitaine, en particulier dans les Landes et les régions d’Orléans et du Puy-de-Dôme, sept laboratoires français, notamment rattachés au CNRS (LMD, LSCE, Lerma, LPC2E, GSMA, OPGC et LOA [1]) et le CNES, soit plus d’une cinquantaine de scientifiques, participent à la campagne Magic 2019 (Monitoring of Atmospheric composition and Greenhouse gases through multi-Instruments Campaigns), financée par le CNRS et le CNES, l’ESA et Eumetsat.

Magic 2019 s’appuie sur le service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement (SAFIRE, Météo-France/CNRS/CNES) et pas moins de trois sites de recherche instrumentés sur le territoire national : le centre d’opération ballons du CNES à Aire-sur-l’Adour, le super site européen de mesure des gaz à effet de serre à Trainou-Orléans et le site de l’observatoire CO-PDD (Cézeaux Opme Puy-de-Dôme). Au total, un avion Falcon 20, une quarantaine de lâchers de sondes atmosphériques sous ballon et une vingtaine d’instruments de mesure sont mobilisés pour couvrir une zone géographique allant du sud-ouest au centre et passant par l’ouest de la France.

Fait marquant, la campagne Magic 2019 vise à valider deux missions spatiales européennes récemment lancées pour étudier la composition atmosphérique : la mission CNES IASI à bord de Metop-C (lancée en novembre 2018) et la mission ESA Sentinel-5P du programme européen Copernicus (lancée en octobre 2017). Les données recueillies permettront également de préparer les futures missions spatiales françaises pour le suivi des gaz à effet de serre, annoncées lors de la COP 21 à Paris : Merlin (mission franco-allemande pour la mesure du méthane), MicroCarb (mission française pour la mesure du dioxyde de carbone) et IASI-NG (mission européenne pour la mesure de la composition atmosphérique et du climat).

Plus de détail sur le site internet : https://magic.aeris-data.fr/

[1] Laboratoire de météorologie dynamique (LMD– IPSL, CNRS/ENS/École polytechnique/SU), Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE-IPSL, CEA/CNRS/UVSQ), Groupe de spectrométrie moléculaire et atmosphérique (GSMA, CNRS/Université de Reims Champagne-Ardenne), Laboratoire d’optique appliquée (LOA, CNRS/Université de Lille), Laboratoire d'études du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères
(LERMA, Observatoire de Paris/CNRS/SU/ENS/Université de Cergy-Pontoise), Laboratoire de physique et de chimie de l'environnement et de l'espace (LPC2E, CNRS/Université d’Orléans, CNES) et Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (OPGC, CNRS/Université Blaise Pascal)

CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr
Sébastien Martignac    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 78 35     sebastien.martignac@cnes.fr
Claire Dramas    Attachée de presse/Toulouse     Tél. 05 61 28 28 36     claire.dramas@cnes.fr

Publié dans :