23 Janvier 2018

« More Space for more Europe » - Le CNES et l’IAF à la 10ème Conférence sur la politique spatiale européenne

Mardi 23 janvier 2018 à Bruxelles, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et de l’IAF (International Astronautical Federation) a participé à la 10ème Conférence sur la politique spatiale européenne, en présence de Maros Šefčovič, Vice-président de la Commission européenne et Elzbieta Bienkowska, Commissaire européenne au Marché intérieur et à l’Industrie. Lors de son intervention, Jean-Yves Le Gall est revenu sur le succès de l’Europe spatiale, porté par la Commission européenne, l’ESA et les agences nationales au premier rang desquelles le CNES. Il a aussi présenté le rôle de l’IAF dans le paysage spatial international, les défis auxquels la fédération fait face et ses atouts pour les relever. Il a également annoncé la création d’un « Programme d’innovation mondial de l’IAF »

L’Europe est le lieu de naissance et le berceau historique de l’IAF. Encore aujourd’hui, une grande majorité des membres de l’IAF est européenne, elle joue un rôle clé dans la définition des activités du premier organisme mondial de promotion de l’espace. L’IAF offre une plateforme aux organisations, communautés et individus actifs dans le secteur spatial, pour se rencontrer, partager les connaissances et les expériences, se connecter dans un esprit de coopération. L’IAF compte 343 membres issus de 68 pays venus des six continents. Son prochain rendez-vous sera la deuxième édition du Forum spatial international qui se déroulera le mois prochain à Nairobi.

Afin de rester compétitive dans un contexte où le secteur spatial international est en constante évolution, l’Europe doit relever deux défis majeurs. Tout d’abord rester en phase avec le paysage mondial de l’innovation, dans lequel la part du NewSpace est conséquente. Les investissements alloués à la recherche et l’innovation, visant à renforcer la compétitivité de l’industrie européenne sur la scène internationale, doivent être maintenus. Ensuite, anticiper le remodelage politique de la scène spatiale mondiale. De nouveaux acteurs émergent rapidement avec l’ambition de tirer parti des applications spatiales, de se faire une place sur le marché international. Il est crucial pour l’Europe de s’engager avec ces nouveaux acteurs afin de continuer à jouer un rôle central dans la diplomatie spatiale internationale. En coopérant activement avec les pays émergents et en établissant des liens avec de nouvelles communautés, l’IAF est encore une fois à l’avant-garde et aide à combler le fossé entre les acteurs spatiaux établis et émergents.

Pour répondre à ces deux défis, l’Europe dispose de tous les atouts nécessaires. Galileo et Copernicus offrent des avantages considérables pour les utilisateurs du monde entier et les réalisations de l’ESA dans les domaines des lanceurs, de la science, de l’exploration et des applications en font un partenaire de choix dans les initiatives internationales. L’identité très spécifique de l’Europe, liée à la diversité et la coopération qui réside en son sein, en fait un partenaire unique. Plusieurs parties prenantes aux niveaux politique, institutionnel, industriel et universitaire ont dû apprendre à travailler ensemble pour créer une stratégie spatiale cohérente.

En marge de cet événement, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « J’espère que les efforts quotidiens de l’IAF pour atteindre un monde spatial plus connecté inspireront l’Europe. L’IAF est au service des instances européennes (Parlement, Commission, ESA, agences nationales,..) pour travailler à la réalisation de nos objectifs communs, au bénéfice de la société européenne et mondiale. »

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr