25 Juillet 2018

Nouveau succès pour Ariane 5 - Quatre satellites Galileo supplémentaires sont en orbite - 400 millions d’utilisateurs de Galileo

En présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Ariane 5 a parfaitement réussi mercredi 25 juillet, son troisième lancement de l’année, depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), en mettant en orbite les 23ème, 24ème, 25ème et 26ème satellites de la constellation Galileo, le programme européen de navigation par satellites. Il s’agissait du quatrième lancement depuis le début de l’année au CSG et du 99ème lancement d’Ariane 5.

Le système européen de navigation par satellites Galileo est entré en service en décembre 2016 et il permet à l’Europe de disposer d’un système de navigation par satellites extrêmement précis, fiable et sécurisé. Ces quatre nouveaux satellites amélioreront encore la performance de la constellation qui offre à présent une précision et une variété d’utilisations jusqu’alors jamais atteintes.

Ces quatre satellites, chacun d’une masse légèrement supérieure à 700 kg, ont été placés à 22.922 km d’altitude, sur une orbite circulaire inclinée. Leur mise à poste définitive est réalisée par le CNES, depuis le Centre Spatial de Toulouse (CST) par environ 70 personnes, impliquées 24h/24 pendant 13 jours, avant que les satellites soient confiés au centre de contrôle Galileo, à Munich. Un mois et demi plus tard, le CNES jouera un nouveau rôle majeur et jusqu’au mois d’octobre, dans le calcul et la programmation de la vingtaine de manœuvres d’orbite nécessaires au positionnement final de chaque satellite.

A l’annonce du succès du lancement, Frédérique Vidal a déclaré : « Ce nouveau succès d’Ariane démontre que l’Europe du spatial est au meilleur niveau mondial. J’adresse toutes mes félicitations à tous les partenaires des programmes Ariane 5 et Galileo, qui sont deux réalisations emblématiques de la politique spatiale européenne : le CNES, l’ESA, la Commission européenne, Arianespace, ArianeGroup et tous les industriels européens. Avec ce nouveau succès et le développement rapide des utilisations de Galileo, l’Europe spatiale fait bien plus que tenir son rang : elle est aux avant-postes des mutations des technologies spatiales. »

De son côté, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES a ajouté : « Je souhaite féliciter les collaborateurs de nos quatre centres d’excellence, qui portent au plus haut point l’expertise du spatial français et européen : le Siège d’où est pilotée la participation française à Galileo, la Direction des Lanceurs qui a joué un rôle fondamental dans l’adaptation d’Ariane 5 à cette mission, le Centre Spatial de Toulouse où nos équipes effectuent la mise à poste des quatre satellites et enfin, le Centre Spatial Guyanais qui a procédé au lancement. Bravo à tous ! »

_____
CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart    Attaché de presse     Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr