16 Octobre 2015

Nouvelle génération de constellations en orbite basse BPI France et le CNES présentent l’appel à projets PIAVE

Réunis au siège du CNES à Paris le jeudi 15 octobre en présence du CGI (Commissariat Général à l’Investissement), BPI France (la Banque Publique d’Investissement) et le CNES ont présenté à une trentaine d’industriels français les objectifs et les modalités de l’appel à projets PIAVE1 dédié à la « compétitivité de la filière d’équipement des satellites composant les constellations LEO2 de nouvelle génération ».

Le marché des satellites commerciaux de télécommunications est en pleine croissance, notamment à l’exportation, grâce à l’augmentation des capacités de diffusion, qu’il s’agisse de la télévision ou de l’accès à Internet partout et pour tous. Les pouvoirs publics, par le biais du Commissariat Général à l’Investissement (CGI), ont donc décidé de compléter le dispositif de soutien à la R&D dans ce domaine. BPI France a ainsi été sollicitée pour lancer un appel à projets dédié à la filière nationale des équipements des satellites qui composeront les constellations LEO de nouvelle génération et il a été demandé au CNES d’apporter toute son expertise. Les deux organismes ont pu en présenter les objectifs et modalités à plus d’une trentaine d’industriels le jeudi 15 octobre au siège du CNES à Paris. Cet appel à projets est financé par le PIAVE et doté d’une enveloppe maximale de 35 M€.

Depuis 20 ans, les systèmes spatiaux exploités par des opérateurs commerciaux ont été quasi exclusivement basés sur des satellites géostationnaires, domaine d’excellence de l’industrie française, les satellites européens de ce type étant pour la plupart fabriqués en France et générant d’importantes retombées en termes d’emplois hautement qualifiés, de R&D et d’export.

Ce secteur connaît depuis plusieurs années une vague d’innovations remarquables qui permettront de déployer, avant 2020, une nouvelle génération de satellites géostationnaires capable d’offrir le très haut débit à des conditions attractives pour la plupart des applications, partout dans le monde. Ces innovations ont également permis l’émergence de plusieurs projets de constellations composées de dizaines, voire de centaines de satellites, opérant cette fois en orbite basse (entre 700 et 2.000 km d’altitude) et ayant eux aussi l’objectif d’offrir des services de télécommunication avancés. Ces projets sont synonymes d’opportunités commerciales nouvelles pour l’industrie nationale mais requièrent une baisse des coûts de conception, de validation et de production à grande échelle des satellites les composant.

1 PIAVE : Projets industriels d’avenir - http://www.bpifrance.fr/Vivez-Bpifrance/Agenda/Appel-a-projets-PIAVE-9657
2 LEO : Low Earth Orbit, « orbite basse » en français

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Alain Delrieu    Tél. 01 44 76 74 04    alain.delrieu@cnes.fr
Julien Watelet    Tél. 01 44 76 78 37    julien.watelet@cnes.fr