12 Juillet 2022

PremiĂšre rencontre entre le corps central et le pas de tir d’Ariane 6 pour les tests combinĂ©s

Kourou, le 12 juillet 2022

‱    Le transfert du premier corps central d’Ariane 6 vers son pas de tir s’est dĂ©roulĂ© avec succĂšs au port spatial europĂ©en de Kourou, en Guyane
‱    Cette Ă©tape dĂ©cisive pour la poursuite des tests combinĂ©s du lanceur a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e sous la responsabilitĂ© de l’Agence spatiale europĂ©enne (ESA) et exĂ©cutĂ©e par une Ă©quipe intĂ©grĂ©e ESA-ArianeGroup-CNES
‱    Ariane 6 est un programme de l’ESA
‱    Pour tĂ©lĂ©charger des photos et la vidĂ©o, cliquez ici

Le corps central d’Ariane 6 (composĂ© de l’étage principal et de l’étage supĂ©rieur), assemblĂ© le 23 juin dernier, a quittĂ© pour la premiĂšre fois le BĂątiment d’Assemblage Lanceur (BAL) pour rejoindre son nouveau pas de tir. Ce dernier est rĂ©alisĂ© sous responsabilitĂ© du CNES, l’agence spatiale française, au sein du port spatial de l’Europe Ă  Kourou, en Guyane. Cette Ă©tape dĂ©cisive et trĂšs attendue a Ă©tĂ© menĂ©e sous la responsabilitĂ© de l’ESA et exĂ©cutĂ©e par une Ă©quipe intĂ©grĂ©e ESA-ArianeGroup-CNES.

« La premiĂšre rencontre entre Ariane 6 et son pas de tir est une Ă©tape particuliĂšrement importante et symbolique aprĂšs ces annĂ©es de dĂ©veloppement en parallĂšle entre les usines en Europe et ce chantier exceptionnel. Nous entrons maintenant dans une phase trĂšs concrĂšte et visible, avec un lanceur complet sur son pas de tir. Au cours de ces essais combinĂ©s, nous allons continuer de tester et vĂ©rifier les technologies innovantes dĂ©veloppĂ©es en commun, en vue de la qualification d’Ariane 6. Il s’agit d’une phase essentielle au dĂ©veloppement du lanceur, avant son premier vol, mais aussi pour garantir une montĂ©e en cadence rĂ©pondant aux attentes des clients institutionnels et commerciaux d’Arianespace », a expliquĂ© AndrĂ©-Hubert Roussel, CEO d’ArianeGroup. « En cette pĂ©riode cruciale, toutes nos Ă©quipes, celles d’ArianeGroup, du CNES et de l’ESA, travaillent d’arrache-pied pour assurer la rĂ©ussite des tests combinĂ©s, grĂące Ă  leur savoir-faire croisĂ©s et une collaboration Ă©troite et fructueuse. Je les remercie pour leurs efforts et pour leurs compĂ©tences inĂ©galĂ©es. »

« C’est un aboutissement pour le pas de tir ELA4 d’accueillir son hĂŽte Ariane 6, lanceur qui reprĂ©sente le futur de l’accĂšs Ă  l’espace pour tout un continent. Une Ă©tape cruciale  se termine et se concrĂ©tise  dans la poursuite du programme » a dĂ©clarĂ© Philippe Baptiste, PDG du CNES. « Je tiens Ă  fĂ©liciter l’ensemble des Ă©quipes du CNES, d’ArianeGroup et de l’ESA qui participe Ă  la construction de ce nouveau succĂšs. Les essais combinĂ©s se poursuivent dans le cadre de la collaboration spatiale europĂ©enne, tout est mis en place pour que la qualification d’Ariane 6 aboutisse au plus vite au premier vol, dĂ©but d’une histoire qui participe au fait que l’Europe tout entiĂšre compte parmi les leaders mondiaux de l’accĂšs Ă  l’espace. »

Daniel Neuenschwander, Directeur du Transport spatial Ă  l’ESA, a dĂ©clarĂ© : « Je me rĂ©jouis de voir les solides avancĂ©es rĂ©alisĂ©es, qui nous rapprochent un peu plus du vol inaugural. Ariane 6 marque le dĂ©but d’une nouvelle Ăšre pour le spatial europĂ©en, fiable, compĂ©titif et autonome. Ce lanceur pose Ă©galement les bases d’une sĂ©rie de dĂ©veloppements qui maintiendront l’accĂšs de l’Europe Ă  l’espace au-delĂ  de 2030.»

AprĂšs l’ouverture des portes du BĂątiment d’Assemblage Lanceur (BAL), le corps central d’Ariane 6, composĂ© des deux Ă©tages cryogĂ©niques assemblĂ©s (principal et supĂ©rieur), a roulĂ© sur 800 mĂštres Ă  l’horizontale pendant une vingtaine de minutes Ă  une vitesse de 3 km/h jusqu’à son pas de tir grĂące Ă  quatre vĂ©hicules Ă  guidage automatisĂ©s (AGV).

L’opĂ©ration s’est poursuivie par la verticalisation du corps central sur son pas de tir, via une manƓuvre orchestrĂ©e entre deux AGV et un pont Ă©quipĂ© d’un palonnier permettant au corps central de passer de la position horizontale Ă  la position verticale. Ensuite, une rotation de 180° a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e permettant les connexions aux ombilicaux de remplissage - vidange de la zone de Lancement.

Le corps central dĂ©posĂ© sera ensuite raccordĂ© aux 4 boosters Ă  propulsion solide pour constituer ainsi une configuration Ariane 64. Il s’agit de trois maquettes (pylĂŽnes) et du premier modĂšle d’ESR (Equipped Solid Rocket) d’Ariane 6 transportĂ© verticalement sur le pas de tir le 2 juillet dernier. Il est entiĂšrement reprĂ©sentatif d’un modĂšle de vol, mais avec un propergol inerte pour les essais combinĂ©s.

La verticalisation du corps central sur son pas de tir illustre un des changements majeurs du processus d’assemblage final du lanceur, rĂ©pondant ainsi Ă  la logique d'efficience industrielle d'Ariane 6.

Les essais combinĂ©s visent Ă  tester l’ensemble des interfaces et les bonnes communications entre le lanceur Ariane 6 et son pas de tir. Sont Ă©galement testĂ©s les logiciels de vol et les logiciels du banc de contrĂŽle, les opĂ©rations de remplissage et vidange des rĂ©servoirs, indispensables pour garantir le bon dĂ©roulement d’une sĂ©quence de lancement.

La prochaine Ă©tape sera l’installation du composite supĂ©rieur, comprenant notamment la coiffe et la charge utile, directement sur le corps central. Puis, aprĂšs remplissage des rĂ©servoirs, le moteur Vulcain 2.1 du corps central sera mis Ă  feu, le pas de tir servant pour la premiĂšre fois de banc d’essai, bien sĂ»r, sans dĂ©collage.

En parallĂšle, les tests Ă  feu d’un Ă©tage supĂ©rieur complet d’Ariane 6 sont Ă©galement en prĂ©paration sur le site de l’agence spatiale allemande DLR, Ă  Lampoldshausen.

Ariane 6 est un programme de l’Agence spatiale europĂ©enne (ESA) qui a la responsabilitĂ© de l’ensemble de l’architecture du systĂšme de lancement et de son financement En tant que maĂźtre d’Ɠuvre et autoritĂ© de conception du lanceur, ArianeGroup en assure le dĂ©veloppement et la production avec ses partenaires industriels, ainsi que l’exploitation via sa filiale Arianespace. Le CNES est responsable de la construction du pas de tir Ă  Kourou, en Guyane.

À propos d’ArianeGroup
ArianeGroup est maĂźtre d’Ɠuvre de systĂšmes de lanceurs spatiaux civils et militaires. Il est responsable de la conception, de la production, de l’intĂ©gration et de la prĂ©paration au vol des lanceurs europĂ©ens Ariane 5 et 6, commercialisĂ©s et opĂ©rĂ©s par sa filiale Arianespace. Il assure Ă©galement la conception, la fabrication, l’intĂ©gration et la maintenance opĂ©rationnelle des missiles de la force de dissuasion ocĂ©anique française. SpĂ©cialiste mondialement reconnu pour ses solutions innovantes et compĂ©titives, ArianeGroup maĂźtrise les diffĂ©rentes technologies les plus avancĂ©es en matiĂšre de propulsion pour les lanceurs et les applications spatiales. Avec ses filiales, il fait aussi bĂ©nĂ©ficier d’autres secteurs de son expertise en matiĂšre d’équipements, de services, de surveillance spatiale et d’installations critiques. Co-entreprise dĂ©tenue Ă  part Ă©gales par Airbus et Safran, ArianeGroup emploie environ 7000 personnes hautement qualifiĂ©es en France et en Allemagne. Le chiffre d’affaires consolidĂ© du groupe en 2021 est de 3,1 milliards d’euros.
www.ariane.group

À propos du CNES
Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est l’établissement public chargĂ© de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en Ɠuvre au sein de l’Europe. Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systĂšmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, crĂ©Ă© en 1961, est Ă  l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte prĂšs de 2 400 collaborateurs, femmes et hommes passionnĂ©s par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants et interviennent sur cinq domaines d’intervention : Ariane, les sciences, l’observation, les tĂ©lĂ©communications, la dĂ©fense. Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du dĂ©veloppement Ă©conomique et de la politique industrielle de la France. Il noue Ă©galement des partenariats scientifiques et est engagĂ© dans de nombreuses coopĂ©rations internationales. La France, reprĂ©sentĂ©e par le CNES, est l’un des principaux contributeurs de l’Agence spatiale europĂ©enne (ESA).

Contacts presse Ariane Group :
Astrid EMERIT – T. +33.6.86.65.45.02 astrid.emerit@ariane.group
Camille SOHIER – T. +33.6.49.00.90.75 camille.sohier@ariane.group

Contacts presse CNES

Contacts presse :
Olivia BAUMANN – T. +33.1.44.76.76.59 olivia.baumann@cnes.fr
Pascale BRESSON – T. +33.1.44.76.75.39 pascale.bresson@cnes.fr
RaphaĂ«l SART – T. +33.1.44.76.74.51 raphael.sart@cnes.fr