2 Mars 2018

Prochaine mission de Soyouz au CSG, mise en orbite de quatre satellites O3b supplémentaires

Mardi 6 mars 2018, Soyouz s’élancera depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, afin de mettre en orbite quatre satellites O3b MEO (Medium Earth Orbit) supplémentaires, de la constellation opérée par SES Networks, construits par Thales Alenia Space. Il s’agira du premier lancement de Soyouz au CSG en 2018.

Pour son 18ème lancement depuis le Centre Spatial Guyanais, le lanceur Soyouz a pour mission la mise en orbite de quatre satellites O3b MEO pour le compte de SES, opérateur de satellites de communication, leader dans l’offre GEO-MEO différenciée et évolutive avec plus de 50 satellites géostationnaires (GEO) et 12 satellites en orbite terrestre moyenne (MEO).

Placés à environ 8.000 kilomètres d’altitude, les satellites O3b seront situés quatre fois plus près de notre planète que les satellites géostationnaires et offriront une connectivité à faible temps de latence, comparable à celui de la fibre optique. SES propose des services de communications par satellite aux télédiffuseurs, fournisseurs de contenu et de services Internet, exploitants de réseaux fixes et mobiles, gouvernements et institutions, ainsi qu’aux entreprises du monde entier.

D’une masse totale au lancement de 2.800 kilos (700 kilos chacun), les quatre satellites O3b MEO rejoindront la constellation O3b actuellement en orbite pour fournir, aux particuliers comme aux entreprises et aux gouvernements, une connectivité à haut débit sur les marchés en plein essor des données fixes et mobiles. Grâce à l’augmentation de sa flotte MEO, SES va gagner 38% de capacité supplémentaire à travers le monde et étendre son marché potentiel aux latitudes situées entre les 45ème et 50ème degrés Nord et Sud. La durée de vie de ces satellites, est estimée supérieure à 10 ans.

CONTACTS
Pascale Bresson    Attachée de presse     Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart          Attaché de presse        Tél. 01 44 76 74 51     raphael.sart@cnes.fr