28 Mars 2024

Succès du challenge R&T du CNES sur l’éco-conception

Face aux enjeux climatiques et environnementaux actuels, le CNES souhaite placer l’éco-conception au cœur de l’activité spatiale. Afin de dynamiser les pratiques d'éco-conception lors de la définition des segments spatiaux, la Direction de la stratégie et la Direction du transport spatial du CNES ont lancé un challenge dont l’objectif était de faire émerger des projets pouvant :

-    quantifier le niveau d’éco-conception d’un système complexe,
-    favoriser l’éco-conception en apportant un changement de posture,
-    mettre en œuvre l’éco-conception sur un des éléments constituant le segment spatial (véhicules spatiaux, satellites, ballons, segments sol, gestion des données…)

A cet égard, le mardi 26 mars 2024, s’est tenu à Paris le Pitch Day du Challenge R&T proposé par le CNES sur le thème de l’éco-conception. Les candidats ont présenté leurs propositions d’innovation devant un jury de représentants du tissu spatial et industriel.
Ce challenge a permis à certains acteurs n’ayant encore jamais travaillé avec le CNES d’obtenir un contrat.

A l’issue de ces présentations, 5 dossiers désignés comme étant les plus innovants ont remporté un contrat avec le CNES d’un montant de 100 000 euros pour développer leur solution :

-    Airbus Defence and Space
-    Geeglee
-    Thales Alenia Space
-    Thales Services Numériques SAS
-    WedoLow

Les autres participants ont bénéficié quant à eux d’un contrat avec le CNES d’un montant de 50 000 euros :

-    Alpha Impulsion
-    Arkane
-    Azurite
-    Biosphere Experience
-    Infinity Space Providers
-    IRT Saint Exupéry
-    Mecano-ID
-    Pangea Aerospace France
-    SpaceDreamS SAS
-    TETMET
-    Thales Alenia Space
-    Thales Services Numériques SAS
-    UCit

Les challenges R&T sont des appels à idées ponctuels organisés en complément du dispositif R&T du CNES sur des sujets techniques d'intérêt. L'objectif de ces challenges est de favoriser l'émergence de solutions innovantes pour le domaine spatial, avec une ouverture vers de nouveaux acteurs, dont le développement pourra être poursuivi via la R&T.

« La prise en compte de l’enjeu environnemental est cruciale. A travers ce challenge le CNES souhaite insuffler une nouvelle dynamique et faire émerger des solutions innovantes permettant de réduire de manière drastique l’impact environnemental de la conception, du développement et de l’exploitation des systèmes spatiaux. Cette problématique étant commune aux systèmes orbitaux et au transport spatial ce challenge est pour la première fois co-organisé par ces deux équipes de préparation du futur. Il faut également souligner le budget important consacré par le CNES qui est à la hauteur des enjeux et des ambitions sur le sujet », déclarent Céline Angélélis, sous-directrice Préparation du Futur des Systèmes Orbitaux et Ursula Aniakou, Sous-directrice adjointe Projet futur et innovation des systèmes de transport spatial.

Published in: