12 Octobre 2017

Utilisation des images Sentinel-2, signature d’un accord entre le CNES, IGN FI et EMA (Ethiopian Mapping Agency)

Mercredi 11 octobre, le CNES, IGN FI et EMA (Ethiopian Mapping Agency) ont signé un accord de coopération à Addis Abeba, qui porte sur la mise à jour de la couche d’occupation du sol de la cartographie topographique à l’échelle 1/50.000. Dans ce cadre, le CNES fournira à EMA des images de Sentinel-2, corrigées de l’atmosphère et débarrassées des nuages et IGN FI sera en charge des formations nécessaires à l’exploitation des données Sentinel-2 et appuiera EMA pour le contrôle thématique de la couche d’occupation du sol.

De nombreux pays dans le monde, ne disposent pas d’une cartographie à jour sur l’ensemble de leur territoire, à l’échelle 1/50.000. C’est le cas de l’Ethiopie qui est désireuse de l’actualiser. L’accord prévoit deux phases. La première porte sur la formation, la production et le contrôle de la couche d’occupation du sol sur quelques sites pilotes. La seconde concerne la mise en œuvre sur l’ensemble du territoire éthiopien de la phase initiale, si ses résultats sont suffisamment prometteurs.

Cet exercice de cartographie topographique permettra au CNES de mettre à disposition des images Sentinel-2, produites par ses soins, dans un contexte d’utilisation opérationnelle. Les résultats de cette expérience permettront à IGN FI d’étoffer et de rendre plus compétitive son offre d’actualisation des couches d’occupation du sol au 1/50.000 et de réalisation de cartographies à des échelles allant du 1/100.000 au 1/1.000.000, sur le continent africain et dans le monde. De son côté, grâce à cette coopération, EMA espère pouvoir réaliser la couche d’occupation du sol de la cartographie au 1/50.000 de son territoire plus rapidement et de façon moins coûteuse qu’auparavant.

A l’occasion de cette signature, Sultan Mohammed, Directeur général de EMA, a déclaré : « Grâce au soutien du CNES et d'IGN FI dans ce projet qui nous est cher, EMA sera en mesure de fournir des cartes de l’Ethiopie mises à jour. Ce procédé pourra être étendu à d’autres pays d’Afrique ». Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a ajouté : « Cet accord illustre à nouveau le bien-fondé du développement des technologies spatiales au service de notre planète. L’Afrique a un rôle à jouer dans le domaine spatial, tout autant que celui qu’elle joue dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les images Sentinel-2 sont de bonne résolution spatiale (10 mètres) et couvrent le monde entier avec une bonne répétitivité temporelle (cinq jours). Ces expériences démontrent que grâce à l’espace, la mise à jour de la cartographie de nombreux pays est devenue possible à moindre coût ».

CONTACTS
Fabienne Lissak      Responsable des Relations Médias    Tél. 01 44 76 78 37     fabienne.lissak@cnes.fr
Pascale Bresson    Attachée de presse                               Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Raphaël Sart          Attaché de presse                                 Tél. 01 44 76 74 51      raphael.sart@cnes.fr