22 Novembre 2016

World Policy Conference Le CNES présent à la neuvième édition à Doha (Qatar) "Space as a Major Technological and Governance Adventure"

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, est intervenu lundi 21 novembre, lors de la neuvième édition de la World Policy Conférence qui se tient à Doha (Qatar) du dimanche 20 au mardi 22 novembre, lors d’une séance plénière sur le thème "Space as a Major Technological and Governance Adventure".

Fondée en 2008, la World Policy Conference (WPC) est une organisation indépendante qui a pour objectif de contribuer à améliorer la gouvernance dans tous ses aspects, afin de promouvoir un monde plus ouvert, plus prospère, plus juste et respectueux de la diversité des États et des nations. Sa réunion annuelle, de dimension humaine, rassemble des personnalités de haut niveau originaires des cinq continents, dirigeants politiques et économiques, représentants de la société civile, chercheurs et journalistes, dans un climat de confiance et un esprit de tolérance, pour réfléchir, débattre et proposer des solutions constructives aux grands enjeux régionaux et internationaux.

Lundi 21 novembre, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, est intervenu sur le sujet "Space as a Major Technological and Governance Adventure". Il a rappelé le rôle de l’espace dans la vie de tout un chacun et a développé les cinq domaines d’intervention du CNES : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications et la défense.

Il est revenu sur les changements profonds que connait actuellement le secteur spatial avec d’une part, l’émergence de nouvelles puissances spatiales qui se distinguent par l’importance et la diversité de leurs efforts et d’autre part, l’apparition du NewSpace aux États-Unis, qui met en œuvre de nouveaux acteurs et de nouvelles activités avec des méthodes et des approches innovantes.

Enfin, il a précisé les trois défis majeurs à relever. Tout d’abord, celui de l’innovation qui devient juste cruciale dans le contexte décrit précédemment. Ensuite, celui du climat et le rôle des satellites dans la lutte contre le changement climatique, notamment pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre et le niveau des eaux ; il a en particulier rappelé que, en plus d’observer 26 des 50 variables climatiques essentielles, les satellites se révèlent être un atout hors normes pour l’étude et la préservation du climat. Enfin, le défi de l’exploration, en particulier de Mars qui devient  "The New Frontier" du secteur avec la multiplication des projets issus des agences spatiales et des industriels historiques de l’espace et où l’Europe est présente avec le projet ExoMars et la participation du CNES à Insight et Mars 2020.

Pour conclure, le Président du CNES a rappelé l’étonnant ratio qui caractérise l’économie du spatial, à savoir que pour un euro investi, 20 euros sont générés. Le spatial est le seul secteur à ce jour à produire autant de retombées économiques, une vraie bonne raison de poursuivre les efforts en sciences, nouvelles technologies et protection du climat, mais aussi d’être l’élément clé du monde multimédia d’aujourd’hui et de le rester.

_____
Contacts
Pascale Bresson    Tél. 01 44 76 75 39     pascale.bresson@cnes.fr
Julien Watelet        Tél. 01 44 76 78 37      julien.watelet@cnes.fr